×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Les professionnels de l'éducation se mettent à la qualité

Par L'Economiste | Edition N°:1745 Le 12/04/2004 | Partager

. La lutte contre l'abandon scolaire à l'ordre du jourLa ville d'Agadir a abrité un forum sur l'éducation les 8 et 9 avril. La manifestation qui avait pour thème «Ecole de qualité» a été l'occasion pour les professionnels de se pencher sur les raisons d'abandon chez les élèves. Aucun chiffre n'a été donné au niveau local. Mais sur le plan national, plus de 70.000 enfants quittent l'école primaire entre novembre et mai de chaque année, soit un taux d'abandon de près de 5% par an. La lutte contre l'abandon scolaire et le rôle des conseils de gestion des établissements étaient les grands axes de la rencontre. Les professionnels ont tenté de trouver les moyens de réduire ce taux. Une expérience-pilote menée dans des établissements, parmi lesquels certains se situent dans la région de Ouarzazate et Zagora, a été présentée. Ces écoles, au nombre de cent aujourd'hui dans huit délégations, sont intégrées dans le programme de la coopération Gouvernement-UNICEF et ont pu évoluer vers un concept qualité dans le cadre d'une démarche participative. Ce processus a réuni autour du projet, parents et élèves ainsi que les institutionnels, la société civile et les opérateurs privés. Une synergie qui a permis de rendre l'école plus attractive et de passer dans les établissements retenus à un taux d'abandon d'environ de 2%. Ceci n'a pas nécessité des fonds importants. Dans une école de la région de Ouarzazate, le projet a coûté 20.000 DH environ pour sa mise en oeuvre. Reste aujourd'hui à généraliser cette démarche qualité à l'ensemble des écoles du Royaume. Pour y arriver, les organisateurs et intervenants du forum plaident pour la mise en place de conseils de gestion dans les écoles à l'instar de ce qui a été adopté dans les collèges et lycées. Des structures dans lesquelles les parents et les écoliers auront leurs mots à dire. Mais à condition que leurs avis soient pris en compte et qu'ils soient impliqués tant dans la planification des projets que dans leur réalisation.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc