×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: Le TO First Choice fait du social

Par L'Economiste | Edition N°:2379 Le 10/10/2006 | Partager

. L’opérateur britannique participe à la rénovation d’un centre pour enfants. Plusieurs autres opérations au programme Le Ramadan est une période propice pour faire du social en raison notamment des valeurs morales qu’il véhicule. C’est en tout cas cette période qu’a choisie le tour-opérateur britannique First Choice Holidays et son partenaire gadiri Sahara Tours International pour réaliser une action sociale qui s’inscrit dans le tourisme responsable. Ces derniers ont organisé à la Kasbah de Tassila une soirée agrémentée d’une tombola à laquelle ont contribué de nombreux établissements touristiques. La manifestation a permis de réunir un montant de plus de 37.000 DH au profit du Centre de sauvegarde de l’enfance d’Agadir. Cette enveloppe contribuera à la rénovation des dortoirs de l’établissement. . Favoriser l’intégrationA ce projet, la Fondation du Sud (www.leconomiste.com) apportera un montant de 40.000 DH, de manière à offrir une structure plus accueillante aux pensionnaires du centre. Ce n’est pas la première fois que cet établissement bénéficie de la générosité de bienfaiteurs et mécènes. En 2000 déjà, le centre avait fait l’objet de travaux de rénovation. Au cours des cinq dernières années il faut dire que les conditions de vie et d’encadrement dans la structure ont connu de grosses améliorations grâce notamment au soutien de la Fondation du Sud et de nombreux autres partenaires. Des ateliers d’alphabétisation ont été mis en place. Et pour favoriser l’intégration sociale et professionnelle des pensionnaires du centre, un atelier de formation aux métiers de la confection, coupe et couture a été ouvert en 2001. Par ailleurs, sur le plan des loisirs, un programme sportif est mis en place avec l’UCPA (Union nationale des centres sportifs de plein air) en faveur des enfants du centre. Sans le soutien de généreux donateurs, celui-ci aurait du mal à faire face à toutes ses charges. Jusqu’à présent, il ne bénéficie que de faibles ressources financières octroyées par l’Etat. Pour l’alimentation, l’établissement dispose de moins de 15 DH/jour/enfant. Créé en 1986, le Centre de sauvegarde de l’enfance d’Agadir est sous la tutelle du ministère de la Jeunesse et des Sports. D’une capacité d’accueil de 96 enfants, il héberge des jeunes de 8 à 16 ans. Des gosses confiés au Centre par le biais du juge de mineurs. Aujourd’hui trente enfants sur 96 pensionnaires sont scolarisés à l’extérieur. De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc