×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Agadir: L’Institut français anime la ville

Par L'Economiste | Edition N°:1881 Le 22/10/2004 | Partager

. Une série de concerts et de conférences au programmeComme les années précédentes, l’Institut français d’Agadir (IFA) a concocté un programme culturel pour animer les nuits du Ramadan. Durant trois semaines, une série de concerts et de conférences seront proposés au public gadiri. La première semaine, et sous le thème “des voix du monde’’, verra se produire des artistes de Mauritanie et d’Egypte. C’est Aïcha Mint Chighali, la chanteuse mauritanienne qui a ouvert le bal de ce cycle de spectacles, mercredi 20 octobre. Panégyriques, éloges des seigneurs guerriers, chants satiriques et chants d’amour seront portés au cours de cette soirée par la voix de cette héritière de la tradition des griots. Au programme aussi l’Egyptien Saïd Hafid, une des plus belles voix du répertoire soufi d’aujourd’hui, qui résonnera dans la salle polyvalente de l’IFA. Des études à l’Institut de “Récitation” coranique (Ma’had al-quira‘at) et à la Médina Al-Azaba ont permis à cet artiste d’acquérir une connaissance parfaite du saint Coran. “Texte sacré qu’il interprète avec une voix étonnante et spectaculaire, capable de descendre aussi loin dans les graves qu’elle s’envole haut dans les aigus prenant des intonations de voix de tête’’, précise un communiqué de l’IFA. Au cours de la deuxième semaine de spectacles, l’établissement proposera au public un voyage entre Orient et Occident. Au programme notamment, le 27 octobre, l’Espagnol Jordi Savall, interprète virtuose de la viole de gambe. Parmi ses compagnons lors de cette soirée le non moins connu, l’artiste Driss El Maloumi (oud). Les trios Taxim et Issa qui réunissent respectivement des musiciens de France, du Maroc, d’Iran et du Liban ainsi que d’Egypte sont également à l’affiche les 28 et 29 octobre. Sur un autre registre, c’est Noujoum Aït Baâmran, Oulad El Bouâzzaoui et l’ensemble Omar Mettioui qui mettront en valeur la musique marocaine dans sa diversité les 3 et 4 novembre. Ce jour-là, une conférence du musicologue Mahmoud Gettat sera également au menu. De notre correspondante,Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc