×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
International

Afrique/Europe: 2.000 manifestants à Dakar pour dénoncer les APE

Par L'Economiste | Edition N°:2689 Le 09/01/2008 | Partager

. Le Sénégal parmi les plus hostiles à la signature des accords de partenariat économiqueEnviron 2.000 personnes ont marché lundi dernier dans les rues de Dakar à l’appel d’une coalition soutenue par le gouvernement pour dénoncer les accords de partenariat économique (APE) entre l’Afrique et l’Europe. La manifestation, organisée par la Coalition nationale «Non aux APE», créée à l’initiative du président sénégalais Abdoulaye Wade, s’est rendue dans un premier temps devant le palais présidentiel, où elle a été accueillie par le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, en l’absence du chef de l’Etat.Les manifestants portaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire «Non au libre-échange entre économies inégales», ou «Non aux APE, oui aux accords de partenariat de développement (APD)».Le cortège s’est ensuite rendu au siège du bureau de la Commission européenne, où une délégation d’une dizaine de personnes, composée notamment de ministres et de représentants syndicaux et de la société civile, a été brièvement reçue. «Nous sommes venus montrer l’opinion du peuple sénégalais», a déclaré le député Iba Der Thiam à sa sortie du bâtiment de l’UE. «Nous demandons qu’un dialogue s’ouvre pour consolider l’amitié entre l’Europe et l’Afrique», a poursuivi Thiam.Selon le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs sénégalais (CNTS) Modi Guiro, l’Afrique a besoin d’un «partenariat véritable» avec l’Europe axé sur la création «d’emplois durables et décents, et ces accords ne permettent pas à l’Afrique d’aller dans cette direction».Le Sénégal est un des pays africains les plus hostiles à la signature des APE, que le président Wade a notamment dénoncés lors du dernier sommet Afrique-Europe en décembre à Lisbonne. Ces accords de libre-échange devaient remplacer un régime préférentiel commercial accordé par certains Etats européens à des pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique) à la date du 31 décembre, délai fixé par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) qui jugeait le régime préférentiel incompatible avec les règles internationales.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc