×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Afrique: Retard dans les transports

Par L'Economiste | Edition N°:2501 Le 09/04/2007 | Partager

. Part dans le trafic aérien mondial: 4,5%Le commissaire de l’Union africaine (UA) pour les infrastructures a souligné le retard des transports en Afrique, à l’ouverture vendredi dernier à Alger du bureau de la conférence des ministres africains des Transports.«L’Afrique s’est laissée distancer dans la mise en œuvre d’infrastructures de transport, dans leur interconnexion et leur qualité», a déclaré Bernard Zoba.Il a souligné que pour une superficie de 30 millions de km2, l’Afrique ne dispose que de 89.300 km de chemin de fer, soit une densité de 2,96 km pour 1000 km, contre 60 km pour 1000 km en Europe, et que les 9 projets de routes transafricaines identifiées depuis plus de deux décennies «n’ont pas connu de réelles réalisations».Citant des chiffres de l’UA, Zoba a ajouté que la part de l’Afrique dans le trafic aérien mondial ne représente que 4,5%, dont le tiers seulement est réalisé par les compagnies aériennes africaines.Le commissaire africain a par ailleurs regretté que pour se déplacer d’un point du continent à un autre, les voyageurs africains soient souvent contraints de transiter par l’Europe. «Le problème de la connectivité aérienne intra-africaine se pose avec acuité», a-t-il dit.La commission de l’UA a prévu, dans son plan stratégique 2007, un programme prioritaire pour le développement des transports en Afrique, consistant à «développer des liaisons physiques et à améliorer les services des transports routiers, ferroviaires, aériens et fluvio-maritimes», a rappelé Zabo.Au programme de la réunion des ministres africains, figure notamment l’examen d’un projet de plan directeur intégré des transports et la préparation de la conférence sur l’interconnexion et l’interopérabilité des réseaux ferroviaires (afin de les rendre compatibles).Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abonne[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc