×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Affaire du meurtre de l'Américain à El Jadida
    Le présumé coupable devant le procureur du Roi

    Par L'Economiste | Edition N°:1676 Le 05/01/2004 | Partager

    . Selon des avocats, l'accusé risque la peine capitaleC'était samedi matin que le présumé coupable dans l'affaire du meurtre de l'Américain à El Jadida a été présenté devant le procureur du Roi à la Cour d'appel. Son dossier devait être envoyé le même jour au juge d'instruction. Il y a une semaine, les agents de la sûreté d'El Jadida ont mis la main sur l'accusé. Une reconstitution du crime a eu lieu vendredi dernier avec un dispositif sécuritaire bien renforcé. L'accusé, âgé de 23 ans, a été arrêté à Azemmour. “Ne sachant pas qu'il était activement recherché, il est vite passé à des aveux spontanés”, explique le chef de la police judiciaire d'El Jadida. Au moment de son arrestation, il postulait pour être figurant dans le film “Sahara” dont le tournage est prévu à Azemmour. Il avait au poignet la montre de Georges Waldo Wayant, l'Américain assassiné le 8 décembre 2003. Le jour du crime, l'accusé “s'est rendu à la banque pour encaisser un chèque de sa victime d'un montant de 20.000 DH, avec une CIN volée”. Juste après, l'accusé est parti à Settat où il a loué une chambre pour y habiter. Les éléments de la police y ont trouvé la CIN volée (première pièce à conviction), un portable ainsi que des vêtements et objets appartenant à la victime. En remontant l'enquête, la police a découvert qu'elle avait affaire à un récidiviste qui était recherché depuis 2001 pour tentative de meurtre, avec arme blanche, contre 2 jeunes filles à Agadir. L'accusé a reconnu aussi avoir perpétré l'assassinat d'un ressortissant français à Agadir en 2001. Ce meurtre est resté non élucidé et avait été enregistré contre un “inconnu”. Depuis que son père a été mis au chômage, l'accusé avait commencé à avoir des relations avec les ressortissants étrangers dans le but d'émigrer. Il a aussi abandonné le lycée technique d'El Jadida où il était un brillant élève. Il habitait dans une masure à Sidi Ali Ben Hamdouche, près d'Azemmour, avec ses parents, ses 5 frères, une sœur et ses grands-parents. Il est devenu alcoolique et psychologiquement instable… De notre correspondant,Mohamed RAMDANI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc