×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Affaire BP d’Oujda/Cavalerie

Par L'Economiste | Edition N°:2148 Le 10/11/2005 | Partager

SUITE à notre article intitulé «Gros détournement à la BP d’Oujda» publié le 2/11/2005, nous avons reçu de la part de Lakhdar Bellakhdar, ex-directeur de la Banque Populaire d’Oujda, le droit de réponse suivant:«Je soussigné, Bellakhdar Lakhdar (ex-directeur régional de la Banque Populaire d’Oujda, en retraite), ai l’honneur de formuler le démenti suivant et je me permets de vous relater la réalité de cette affaire:1. Il ne s’agit nullement d’un détournement, mais d’une inobservation des instructions de travail, commise à l’insu du directeur régional par les responsables directs qui se sont succédé au sein de l’agence El Aïoun Sidi Mellouk, comme le confirme le rapport final de l’Inspection générale dépêchée le 29/05/2001 à propos de cette affaire et qui ne met nullement en cause la responsabilité du directeur régional. 2. Le montant publié dépasse 100 fois le volume de cette affaire qui se cantonne à des opérations d’escomptes chèques et effets, et que la source d’information ayant alimenté votre journal a bien voulu, sciemment, gonfler, pour dramatiser la situation et impressionner indûment l’opinion publique.3. Le directeur régional qui se trouve mêlé malgré lui dans cette affaire, n’a fait l’objet d’aucune plainte à son encontre, ni par la Banque Centrale Populaire, ni par la Banque Populaire d’Oujda, bien au contraire, il a collaboré activement avec l’Inspection générale pour le dépôt de la plainte à l’égard des responsables défaillants et la prononciation de leur suspension.4. La justice ayant été saisie, gère ce dossier avec beaucoup de célérité et clairvoyance, et sa décision sera souveraine et je suis confiant que la réalité verra jour».NDLR: Nous remercions Lakhdar Bellakhdar de sa collaboration qui éclaire davantage sur cette affaire. L’ex-directeur régional de la BP Oujda ne fait effectivement l’objet d’aucune plainte. Et nous n’avons jamais écrit cela. Mais son nom figure bel et bien dans le rapport d’instruction, dont L’Economiste détient copie. Bellakhdar dit qu’il est victime d’une dénonciation calomnieuse de la part d’un ex-chef d’agence. D’ailleurs, une confrontation entre Bellakhdar et le dénonciateur aura lieu les 29 et 30 novembre. L’Economiste tiendra ses lecteurs informés de l’évolution de cette affaire.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc