×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Affaire Bin Louidane
Izzou, de l’autre côté des barreaux

Par L'Economiste | Edition N°:2363 Le 18/09/2006 | Partager

. L’ex-chef de la sécurité des palais royaux incarcéré à la prison d’Oukacha. Il sera poursuivi, ainsi que 10 autres responsables sécuritaires, en état de détention préventiveÇA se corse pour Abdelaziz Izzou, ex-patron de la sécurité des palais royaux (cf. nos éditions du 14 et 15 septembre 2006; www.leconomiste.com). Izzou qui a également occupé le poste de préfet de police de la région de Tanger jusqu’en 2003 «a été incarcéré à la prison d’Oukacha à Casablanca vendredi 15 septembre dans la matinée», confie une source judiciaire digne de foi. Rappelons que le nom d’Izzou ainsi que ceux de plusieurs hauts responsables sécuritaires ont été cités dans une affaire de trafic de drogue international, par Mohamed Kharraz alias Chrif Bin Louidane, baron de la drogue au Nord recherché depuis des années, et arrêté le 25 août dernier. La semaine dernière aura été fatale pour Izzou qui a été démis de ses fonctions sur hautes instructions royales le lundi 11 septembre après que son nom ait été cité par Bin Louidane. Deux jours après, soit mercredi 13 septembre, il est passé devant une équipe d’enquêteurs de la Gendarmerie royale (l’affaire ayant été retirée des mains de la BNPJ). Les interrogatoires ont duré jusqu’au jeudi 14 septembre. Date à laquelle Izzou est transféré à la Cour d’appel de Casablanca pour comparaître devant le procureur général. Quelques heures après, le procureur décide de transférer la première tranche de prévenus dans ce dossier (17 personnes) au juge d’instruction près la 4e chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca. Dans l’après-midi du jeudi 14 septembre, Jamal Serhane, le célèbre juge d’instruction de cette cour, accuse réception du dossier et en fait une première lecture. Il était précisément 2h30 du matin du vendredi 15 septembre lorsque Serhane commence les auditions des mis en examen. Il décide après des auditions préliminaires de poursuivre 10 mis en examen en détention préventive et 7 autres en état de liberté provisoire. L’ex-patron de la sécurité des palais royaux, qui a passé son premier week-end de l’autre côté des barreaux, est mis en examen pour abus de pouvoir, corruption et rétention d’informations concernant un criminel en fuite. Youssef Alami Lahlimi, commandant adjoint de la Gendarmerie royale pour la région de Kénitra et ex-commandant de la région de Tanger, a également été incarcéré à la prison d’Oukacha. Il est mis en examen pour corruption et rétention d’informations relatives à un criminel en fuite. Outre la police et la Gendarmerie royale, Bin Louidane a également donné le nom d’un commissaire à la Direction de la surveillance du territoire (DST). Il s’agit de Farid Hachimi, chef de lieu maritime à Tanger qui a été mis en examen pour complicité de trafic international de stupéfiants. Quatre civils sont également poursuivis dans cette affaire en état de détention préventive. Deux d’entre-eux ne sont autres que Mohamed Kharraz alias Chrif Bin Louidane et son frère Abdessalam Kharraz. Une source à la Gendarmerie royale affirme que d’autres prévenus sont actuellement interrogés par les enquêteurs de la Gendarmerie royale. «Ces prévenus devraient normalement comparaître devant le procureur général de la Cour d’appel de Casablanca en début de semaine», ajoute la même source. Une centaine d’agents de sécurité (DGSN, DST et Gendarmerie royale) seraient impliqués dans cette grosse affaire de trafic international de drogue.Naoufal BELGHAZI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc