×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Aéroport Mohammed V
720 millions de DH pour la nouvelle aérogare

Par L'Economiste | Edition N°:1768 Le 14/05/2004 | Partager

. Les travaux d’extension, inaugurés jeudi par le Souverain, s’achèveront en 2007C’EST un projet de grande importance pour l’activité aéroportuaire du Maroc dont le Roi Mohammed VI vient de donner le coup d’envoi jeudi 13 mai. Il s’agit de l’extension de l’aérogare de l’aéroport Mohammed V de Casablanca. Le projet porte sur la réalisation d’un nouveau terminal sur 40.000 m2 de superficie et le réaménagement du bâtiment existant. Sont également prévues la construction d’une aire de stationnement avions pour le traitement simultané de 10 avions moyen courrier et celle d’un réseau de voiries côté ville avec un parking véhicules doté d’une capacité de 1.000 places. D’un montant global de 720 millions de dirhams, le projet a été financé à hauteur de 25% par l’Office national des aéroports (ONDA), 25% par la Banque africaine de développement et le reste par le Fonds arabe de développement économique et social, traditionnels partenaires de l’Office en matière d’équipements et de constructions aéronautiques. Qualifiée d’un des plus importants projets, l’extension de l’aérogare de Casablanca est une réponse à la demande croissante enregistrée au niveau de l’aéroport de la capitale économique. “Ce projet est une partie intégrante de la politique de développement des infrastructures destinées à accompagner le plan de développement économique national visant en particulier à atteindre les 10 millions de touristes en 2010”, déclare Abdelhanine Benallou, directeur général de l’ONDA. “Ce projet a été conçu en conformité avec le développement infrastructurel nécessaire pour supporter ce développement économique”, indique Benallou. “Il s’agit aussi de concrétiser la position de hub de l’aéroport de la capitale économique”, ajoute-t-il. La réalisation du projet d’extension portera en effet la capacité de l’aérogare à 8 millions de passagers chaque année au lieu de 3,8 millions en 2003. Ce doublement de la capacité permettra également d’améliorer la gestion des flux passagers et des bagages, la séparation des flux arrivée et départ, celle du trafic national et international, ainsi que de meilleures conditions de sécurité et de sûreté. Actuellement desservi par 29 compagnies aériennes et relié à 55 destinations internationales, l’aéroport Mohammed V a enregistré 47.400 mouvements d’avions en 2003 et traité 43.700 tonnes de fret. Les études de prévisions font ressortir une progression annuelle de 5% pour le trafic international et 7,3% pour le trafic domestique.Pour l’ensemble des projets réalisés (deuxième piste d’atterrissage en 2003 et réalisation du nouveau terminal), l’enveloppe globale a été d’un milliard de dirhams. Au-delà des infrastructures destinées à augmenter la capacité, il s’agit, comme le précise le directeur général de l’ONDA, de “développer le concept de l’aéroville”. Pour lui, “ l’objectif de l’Office est de contribuer à faire de l’aéroport et de ses environs une ville, avec des activités économiques afin de créer des emplois et apporter une valeur ajoutée à la région”.A. D.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc