×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Adidas rachète Reebok pour 3,1 milliards d’euros

Par L'Economiste | Edition N°:2080 Le 05/08/2005 | Partager

. Le chiffre d’affaires combiné du nouveau groupe s’élève à 8,9 milliards d’euros LE fabricant allemand d’articles de sport Adidas a annoncé mercredi 3 août l’acquisition de son concurrent américain Reebok pour un montant d’environ 3,1 milliards d’euros. Cette opération doit lui permettre de revenir à la hauteur de son grand rival Nike. Le rachat, fruit d’un accord entre les deux groupes, devrait être finalisé au premier semestre 2006, a précisé Adidas dans un communiqué. Le groupe allemand va offrir 59 dollars en liquide par action Reebok, ce qui correspond à une prime de 34,2% comparé au cours de clôture du titre au 1er août. La transaction reste soumise au feu vert des actionnaires de Reebok et des autorités de concurrence compétentes, a-t-il ajouté. Paul Fireman, le patron de Reebok qui possède avec son épouse Phyllis 17% des actions, a déjà indiqué être d’accord pour céder ses titres.L’information avait déjà filtré dans les quotidiens Wall Street Journal et Financial Times (FT) datés de mercredi dernier. Une telle acquisition doit permettre à Adidas de revenir à la hauteur du numéro un mondial des articles de sport, l’américain Nike. Le chiffre d’affaires combiné du nouveau groupe s’élève à 8,9 milliards euros. Adidas est le numéro un européen des articles de sport. En mai dernier, il avait vendu sa division Salomon (matériel de ski et rollers notamment) au groupe finlandais Amer Sports. Grâce à Reebok, Adidas va accroître sa présence aux Etats-Unis, marché plus porteur que l’Europe. Avec Reebok, les ventes en Amérique du Nord vont doubler à 3,1 milliards d’euros, a précisé Adidas. La société attend également des réductions de coûts de l’ordre de 125 millions d’euros par an à partir de 2009, et un retour sur investissement positif à compter de cette date. L’équipementier sportif allemand a annoncé le 3 août des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, même si l’Europe reste une zone à problèmes pour ses ventes. Son bénéfice net a augmenté de près de 50% sur un an à 67 millions d’euros pour un chiffre d’affaires en progression de 8,2% à 1,52 milliard d’euros, selon un communiqué séparé.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc