×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Adecco dans la tourmente

Par L'Economiste | Edition N°:1682 Le 13/01/2004 | Partager

. Des problèmes d'audit comptable ont retardé la publication des résultatsLe numéro un mondial du travail temporaire, le groupe suisse Adecco, a annoncé hier lundi des problèmes d'audit qui ont entraîné un effondrement de près de 50% du titre à la Bourse de Zurich, où l'on redoutait un scandale financier. Dans un communiqué, Adecco a annoncé le report sine die de la publication de ses résultats annuels, initialement prévue le 4 février, ajoutant qu'il était incapable de préciser à l'heure actuelle à quelle date l'audit de ses comptes 2003 sera bouclé. Le groupe a évoqué des “faiblesses dans ses contrôles internes” en Amérique du Nord et des “questions relatives à la comptabilité, aux contrôles et au respect de la réglementation dans les activités du groupe dans certains pays”. L'annonce a aussitôt provoqué une chute de 38% du titre à l'ouverture de la Bourse de Zurich. “Il y a une réaction de panique, les gens redoutent un scandale du type Enron ou Parmalat dès qu'ils entendent le terme de problèmes comptables”, a commenté Thomas Veillet, de la société d'investissement suisse Dynacapital. Veillet a souligné qu'Adecco jouit d'une bonne réputation sur le marché mais que son communiqué a semé l'inquiétude par son imprécision. “On sent qu'il y a quelque chose de pourri, mais on ne sait pas dans quelle mesure”, a-t-il estimé. Même si le groupe est bien considéré sur le marché, les récents scandales comptables dans le monde ont semé le doute sur la compétence des cabinets d'audit chargés d'examiner les comptes, a-t-il poursuivi. Dès l'annonce du report de la publication des résultats annuels, Dresdner Kleinwort Wasserstein (DKW) et la banque Vontobel ont abaissé leur note d'Adecco. Selon DKW, les problèmes constatés en Amérique du Nord proviendraient de la filiale américaine Olsten qu'Adecco a rachetée en 1999. Les activités américaines d'Adecco représentent environ 23% du chiffre d'affaires total du groupe helvétique. Adecco qui emploie quelque 28.000 salariés dans le monde grâce à ses 5.800 agences dans 65 pays, met chaque jour en relation quelque 650.000 intérimaires avec ses clients. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc