×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Addoha monte un fonds touristique

    Par L'Economiste | Edition N°:3173 Le 18/12/2009 | Partager

    . Il sera doté d’un capital de 1,2 milliard de DH. 6 parcelles à céder en 2010. Un projet confié au cabinet d’études John Lang LaSalleAddoha est en train de monter un fonds touristique. Doté d’un capital de 1,2 milliard de DH, le fonds est en ce moment en phase d’étude. En plus de l’accompagnement par deux banques d’affaires de la place (Attijari Finance Corp. et Upline), le fonds sera confié au cabinet d’études international John Lang LaSalle (JLL) pour négocier les contrats de gestion pour le compte du groupe Addoha, confie à L’Economiste Anas Sefrioui, président-directeur général.Concrètement, «nous avons 6 ou 7 parcelles dans des positions stratégiques qui seront cédées. Pour le moment, le projet suscite l’appétit de marques de renom», tient à préciser Anas Séfrioui. Et d’ajouter: «A terme, ces parcelles seront portées à 10» pour un total foncier de près de 30 hectares. Les sites sont localisés notamment à Rabat (Hay Ryad-Diar Al-Andalous), Fès (Champ de course), Bouskoura, Saïdia, Marrakech (Kamelis, près d’Amelkis et Avenue Mohammed VI). A ce propos, Anas Sefrioui assure que le groupe a déjà cédé une partie de la parcelle du projet Prestigia de Marrakech à l’enseigne Hyatt Regency qui y érigera un hôtel de 250 lits. Toujours à Prestigia Marrakech, une seconde parcelle, censée intégrer le fonds, «sera dédiée à un hôtel de charme d’une centaine de chambres», annonce Hassan Ben Bachir, conseiller du PDG. Concrètement, le principe du fonds est d’acheter le foncier destiné à recevoir les unités hôtelières auprès du groupe. Et c’est au fonds de réaliser les investissements moyennant des emprunts, fait savoir le top management du groupe Addoha. Mais encore faut-il amener des gestionnaires. D’où le recours aux services d’un spécialiste, le cabinet JLL, qui est chargé de mener des négociations avec les acquéreurs et gestionnaires potentiels. Quant au montage financier de ce projet, Addoha y sera partie prenante à hauteur de 15 à 20%. Le reste se fera via l’appel à des institutionnels. D’ailleurs, le top management a déjà entamé une série de rencontres avec des investisseurs, aussi bien nationaux qu’internationaux, pour intégrer le tour de table.


    3e hôtel à Saïdia

    Le 3e hôtel de la station Saïdia sera opérationnel en juin 2010. Des accords seront signés fin décembre entre Fadesa Maroc et l’acquéreur, qui n’est autre que le fonds de gestion Madaef. Montant de la transaction: 400 millions de DH. Les pré-accords ont été signés il y a plus de 6 semaines. Pour le volet gestion de l’hôtel, le fonds Madaef, qui est une filiale de la CDG, devra signer à son tour des accords avec le gestionnaire Globalia. L’avantage avec Globalia, qui est aussi opérationnel dans l’aérien à travers Air Europa, réside dans la création de deux lignes additionnelles (hebdomadaires) reliant Barcelone et Madrid à Oujda. Ainsi, dès l’été prochain, des lignes régulières de point à point vont desservir non seulement l’hôtel flambant neuf de Globalia, mais aussi le Barcelo et Iberostar. Ce qui portera la capacité globale de la station balnéaire de l’Oriental à 4.000 lits, hôtels et villages de vacances compris. Amin RBOUB & My Ahmed BELGHITI

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc