×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Addoha investit dans le haut standing

Par L'Economiste | Edition N°:3156 Le 25/11/2009 | Partager

. Prestigia, la marque de luxe du groupe, est présente sur 10 projets. Un investissement de 45 milliards de DH. Les premières livraisons en décembre prochain, à Rabat«LE salut est dans le haut standing», disent les promoteurs immobiliers qui parient sur ce segment pour densifier leur business. Ainsi, beaucoup ont investi le créneau du luxe, notamment le groupe Addoha, avec sa marque Prestigia Luxury Homes. Lancée en février dernier, la branche haut standing d’Addoha porte sur la réalisation de 10 projets dans les villes de Tanger, Rabat, Kénitra, Casablanca et Marrakech. Il s’agit au total de la réalisation d’environ 31.000 unités, 11 hôtels et 6 parcours de golf, le tout sur une superficie de 1.600 hectares. Ce qui nécessitera un investissement de 45 milliards de DH. Déjà, une partie de ce fonds a été injectée dans l’acquisition des terrains, la construction des biens immobiliers et des parcours de golf. Le reste du financement sera assuré par des fonds propres du groupe, des crédits bancaires et les avances des clients. «Plus de 2.500 unités sont déjà commercialisées, pour un chiffre d’affaires dépassant 6,7 milliards de DH», révèle la direction. A noter que ces biens ont été acquis à hauteur de 99% par des nationaux. Par ailleurs, la construction des hôtels et des centres commerciaux seront supportés par d’autres structures, relève Jawad Ziyat, directeur général du pôle haut standing. Sur les projets les plus avancés, notamment Ryad Al Andalous à Rabat, les premières livraisons sont attendues pour la fin de l’année. Près de 900 unités y sont déjà commercialisées. Par ailleurs, les promoteurs réfutent une quelconque baisse des prix sur ce programme. Au contraire, «les prix sont passés de 15.000 DH le mètre carré au début du projet à 17.000 DH actuellement», précise Ziyat.L’offre Prestigia est comprise entre 13.000 et 19.000 DH le mètre carré. Pas moins de quatre projets seront érigés à Marrakech. Le positionnement d’Addoha sur le segment de l’immobilier de luxe s’explique notamment par une demande importante, mais répond également à une stratégie de diversification des offres du groupe. En effet, le segment économique et intermédiaire devrait accaparer 95% du chiffre d’affaires du groupe en 2009. L’objectif à terme est d’équilibrer ce chiffre entre les deux pôles (économique/moyen standing et le haut standing) du groupe sur les cinq prochaines années, est-il indiqué. A noter qu’au premier semestre 2009, le chiffre d’affaires du groupe ressortait à 2,6 milliards de DH, en croissance de 107% sur un an. Quant au résultat net, il s’est apprécié de plus de 71% à 548,2 millions de dirhams. Paradoxalement, le cours du titre Addoha joue au yoyo à la Bourse, avec une nette tendance à la baisse. Celui-ci a chuté d’environ 100 points sur un an.Franck FAGNON

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc