×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Affaires

    Accor Maroc: 520 millions de DH d’achats en 2010

    Par L'Economiste | Edition N°:3231 Le 12/03/2010 | Partager

    . Le budget représente 40% du chiffre d’affaire du groupe. Equipements et maintenance, premier poste de dépenseAccor, le géant de l’hôtellerie, est un gros acheteur. Autour de lui, gravite une multitude de fournisseurs. Et pour cause, ses besoins sont importants. Avec ses 28 établissements, le poste Achat engloutit 40% de son chiffre d’affaires global. En 2009, Accor a réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de DH, soit 480 millions de DH qui ont été dédiés aux achats. Pour 2010, avec l’ouverture de nouveaux établissements, le budget achat passe à 520 millions de DH. « Evidemment, un Ibis a un petit budget alors que la marque Sofitel absorbe davantage de moyens », explique Karim Bouarfa, directeur des achats de Accor Maroc. Les grands postes de fonctionnement Achats sont répartis en trois grandes familles: alimentation et boissons représente 30% des achats (les principaux postes étant: Epicerie, Viandes, boissons…). La fonction Equipements hôteliers et Maintenance c’est-à-dire tout ce qui relève de l’énergie, la maintenance technique, les équipements, les produits d’entretien, d’accueil… représente quant à elle 45% des achats du groupe. Enfin, les « Prestations de services externalisées»,  c’est-à-dire blanchisserie, Intérim, gardiennage, location longue durée, etc… regroupent 25% des achats. Les budgets achat, pour l’ensemble des hôtels, sont fixés annuellement en fonction des budgets d’exploitation fixés pour la même année, selon le responsable. Au cours de l’année d’exploitation, les hôtels s’approvisionnent en fonction de leurs besoins et des directives fixées par les différentes enseignes hôtelières du groupe. Ces approvisionnements sont réalisés auprès des fournisseurs référencés par la direction des achats du siège. Comment ces derniers sont-ils donc référencés auprès d’un grand groupe hôtelier? Les conditions à remplir sont très strictes. «Pour être référencé Accor Maroc, un fournisseur doit répondre à une consultation conduite par une commission composée d’experts internes et de l’acheteur spécialiste de la famille de produit concernée», explique le directeur des achats. Le fournisseur doit aussi impérativement répondre à un besoin identifié ou être innovant. Il doit se démarquer de la concurrence. Il doit également démontrer sa capacité à répondre au marché Accor en matière de qualité, de respect du développement durable, de logistique et enfin de prix. Ce dernier élément n’est pris en compte qu’une fois les premiers jugés acceptables. Le fournisseur doit être en conformité par rapport aux règlements de la législation du travail. Et enfin, il doit avoir une situation financière saine. Jihane KABBAJ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc