×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Accor: Activité hôtelière en forte baisse

Par L'Economiste | Edition N°:3131 Le 19/10/2009 | Partager

. Chiffre d’affaires en recul de 8,4% . Les services prépayés au ralentiAU troisième trimestre 2009, le groupe hôtelier français Accor a réalisé un chiffre d’affaires en recul de 8,4% à 1,85 milliard d’euros, affecté par la baisse de l’activité hôtelière (-10,4%) et de celle des services prépayés (-4,9%). Accor maintient ses objectifs de résultats pour 2009, à savoir «400 à 450 millions d’euros de résultats avant impôt et éléments non récurrents». Le groupe hôtelier «ne s’attend pas à un rebond de l’activité sur le début de l’exercice 2010», a indiqué Jacques Stern, directeur général délégué du groupe Accor. Il a noté «plus de demandes», notamment pour l’organisation de conférences ou de séminaires, mais pas encore «plus de réservations». Le groupe a renforcé son plan d’économie dans les hôtels filiales, le portant de 120 à 150 millions d’euros. Sur les 9 premiers mois de l’année, le chiffre d’affaires du groupe est en recul de 8,9% (-8,2% à périmètre et change constants) à 5,29 milliards d’euros. Depuis le début de l’année, l’activité hôtelière a enregistré une baisse de 10,7% (en données comparables, -9,9% publié), malgré une «bonne résistance relative du segment économique, notamment en France». Les segments haut et milieu de gamme restent les plus affectés (-12%) depuis le début de l’année. Le troisième trimestre a connu une détérioration moins forte de l’activité que le deuxième, en raison d’une proportion plus importante de la clientèle loisirs (54% des clients contre 36% au deuxième trimestre) par rapport à la clientèle professionnelle. Le chiffre d’affaires cumulé de l’hôtellerie économique a diminué de 7,2% (-6,8% en données comparables). Le troisième trimestre, dont le chiffre d’affaires diminue de 5,8%, «confirme une résistance du segment», surtout en France où la baisse est limitée à 2,5% (comparable). Les services prépayés (titres restaurants, etc.) progressent de 3,6% (périmètre et change constants) depuis le début de l’année. «La situation est positive», a commenté Stern. Mais elle est particulièrement affectée par la baisse des taux d’intérêt qui font chuter le chiffre d’affaires financier de 20,3% en Europe (22,9% en Amérique latine). L’activité services prépayés souffre aussi de «la baisse de l’emploi salarié chez nos clients qui affecte le nombre d’utilisateurs», a-t-il ajouté. Le groupe Accor a annoncé fin août réfléchir à une scission de ses deux principales activités, l’hôtellerie et les services prépayés. «Le Conseil d’administration y travaille», s’est borné à indiquer Stern, donnant rendez-vous sur cette question à fin février 2010 lors de la publication des résultats 2009.F . Z . T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc