×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Accidents de la circulation: Un permis anticorruption pour réduire l'hécatombe

Par L'Economiste | Edition N°:1671 Le 26/12/2003 | Partager

. C'est une des mesures prises pour éradiquer le phénomène de l'insécurité routière. Les pertes économiques estimées à 11 milliards de DHL'insécurité routière au Maroc… Voilà un thème qui vous dit sans doute quelque-chose. Qui parmi nous n'a pas été confronté en cours de semaine, ou en week-end, à ces images qui nous interpellent, qui nous effraient, qui nous choquent. Les images insoutenables de ces véhicules écrabouillés, ces corps déchiquetés, ces familles endeuillées, ces jeunes hommes et ces jeunes filles emportés dans la fleur de l'âge. Les scènes scandaleuses aussi de ces chauffards, ces assassins des routes, qui brûlent les feux rouges, doublent à droite, inconscients ou parce qu'ils se croient plus futés sans doute…Les chiffres avancés par les responsables de la direction de la sécurité du transport routier (DSTR) font bondir: 3.767 morts et 14.922 blessés graves en 2002 dans près de 52.137 accidents de la route survenus sur le territoire national (les chiffres de 2003 ne sont pas encore disponibles). Les pertes économiques causées par les accidents de la circulation sont estimées à 11 milliards de DH, soit 2,5 % du PIB. Karim Ghellab, ministre de l'Equipement et du Transport, a tiré la sonnette d'alarme en schématisant la situation: “Si le Maroc est le premier pays exportateur de phosphate, il est le dernier sur le plan de la sécurité routière”. Cette déclaration a été faite lors de la présentation du plan stratégique intégrée d'urgence (PSIU) pour les années 2003-2005, mercredi dernier à Rabat. Pour le ministre, seule la mobilisation des différents intervenants dans ce secteur pourra réduire les pertes économiques et sociales des accidents de la route.Selon les exposés des responsables de la DSTR, parmi les usagers les plus vulnérables figurent les piétons en tête de liste avec 1.201 morts en 2002. Le bilan des victimes utilisant les deux roues est également alarmant: 772 morts. Même les enfants âgés de moins de 15 ans ne sont pas épargnés (379 morts).Pour pallier ces problèmes, plusieurs dispositions ont été prises par la DSTR. L'objectif est d'éradiquer le phénomène de l'insécurité routière. A cet effet, un projet de décret est finalisé. Il tend à sécuriser davantage les véhicules automobiles de transport en commun et de transport de marchandises à la fois dans le périmètre urbain et hors agglomération. Parmi ces dispositions figure l'obligation de porter la ceinture de sécurité en ville et hors agglomération. Il s'agit également d'équiper les véhicules de transport de marchandises (plus de 8 tonnes) en limiteur de vitesse. Le système antiblocage de freinage sera généralisé au transport en commun (plus de 15 places). Les véhicules particuliers et de transport public, quant à eux, seront obligés de s'équiper en pneumatiques sans chambre à air.Sur le plan de l'épreuve théorique de l'examen du permis de conduire, une refonte totale sera à l'ordre du jour à partir de l'année prochaine dans les 63 centres d'examen que compte le pays, précisent les responsables de la DSTR. C'est une nouvelle formule automatisée basée sur l'utilisation d'un boîtier pour répondre aux questions relatives au code de la route et qui sont affichées sur écran. Cette nouvelle procédure a pour but de limiter l'intervention du facteur humain dans l'appréciation des candidats et l'amélioration de la qualité de l'enseignement du code de la route. Elle vise en substance à couper court aux pratiques de corruption et octroyer plus d'objectivité aux épreuves. Nabil BOUBRAHIMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc