×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Accidents de la circulation : Moins de victimes en 1995, mais il reste à faire

Par L'Economiste | Edition N°:243 Le 15/08/1996 | Partager


La campagne de sécurité routière bat son plein en ces mois d'été, les plus propices aux accidents. Le Comité National de Prévention de Accidents de la Circulation qui est l'instigateur de cette action a publié les chiffres relatifs aux accidents en 1995. Une baisse sensible par rapport à 1994 mais la situation reste préoccupante

Quelque 41.552 accidents corporels ont été enregistrés en 1995 impliquant 64.245 personnes dont 60.922 blessés et 3323 tués. Ainsi, chaque jour, il se produit, en moyenne, 115,5 accidents et on recense 178,5 victimes. Par zone, si les accidents sont plus nombreux en agglomération, 30.818 contre 10.734 en rase campagne, c'est cette dernière qui compte le plus d'accidents mortels: 1729 contre 1056. La vitesse est la cause principale.

En 1995 les accidents ont enregistré une baisse sensible par rapport à l'année d'avant. Les accidents mortels ont baissé de 9,3% et les accidents non mortels de 4,5%. Néanmoins, si en rase campagne les accidents mortels ont baissé de 15,3%, en agglomération ils se sont accrus de 2,4%, augmentant le nombre des tués de 3,1% contre une baisse de 12,6% en rase campagne.

Le nombre de victimes, tués et blessés, a baissé respectivement de 6,4% et 7,8%. Les usagers de la route qui meurent le plus sont les piétons et les automobilistes avec 1122 tués pour chaque catégorie.

935 accidents dûs à l'alcool


La région économique du Centre a connu 18.676 accidents dont 836 mortels. Le nombre des morts a atteint 962 personnes.

La répartition des tués par provinces fait ressortir que Rabat, Casablanca, Marrakech et Fès ont totalisé plus de 1500 accidents. Vingt et une provinces ont enregistré plus de 51 tués et 11 arrivent à plus de 100 tués, (Agadir, Marrakech, El jadida, Settat, Béni Mellal, Rabat, Kénitra, Fès, oujda, Nador, Tétouan). Le Grand Casablanca est premier aussi bien pour les accidents (13.508) que pour le nombre de tués (389), avec en tête, la préfecture de Hay Mohamédi-Aïn Sebaa pour le nombre de tués (81). Le plus grand nombre de blessés légers a été enregistré dans la province de Meknès.

Ce sont les voitures de tourisme qui sont les plus impliquées dans les accidents de la circulation, elles sont responsables de 35.873 accidents soit 58% des accidents recensés. 80% de ces voitures (26.247), ont cinq ans et plus. Les voitures qui ont plus de neuf ans représentent 58% des voitures ayant eu un accident. Les deux roues, avec un taux de 28%, dotés ou non de moteur, ont enregistré 13.704 accidents. De manière générale, 31.589 véhicules accidentés ont plus de cinq ans d'âge soit un taux de 77%. La question du contrôle technique est plus que jamais d'actualité.

La répartition des accidents par fautes et défauts mécaniques place les fautes impropres aux conducteurs en premier avec 20.369 accidents soit 36,5% du total. Viennent en deuxième lieu les défauts mécaniques avec 19.434 accidents et 34,8% suivis des manoeuvres des piétons avec 16.059 accidents et 28,7%. Les fautes relatives au conducteur sont principalement la circulation sans précaution qui représente 46% des fautes, l'excès de vitesse et le non respect de la priorité. Dans les facteurs physiques, la conduite en état d'ébriété occupe la première position avec 935 accidents, suivie de l'effet des stupéfiants et des médicaments (99 accidents).

Eviter juillet, août et mardi


Les personnes les plus touchées par les accidents de la circulation sont les ouvriers et les manoeuvres. Ils totalisent à eux seuls 9642 accidents dont 7810 blessés légers, 379 blessés graves et 453 tués. Les commerciaux, grands routiers, sont les deuxièmes de ce palmarès macabre, 123 tués. Les conducteurs les plus impliqués dans des accidents sont ceux qui se déplacent pour les besoins professionnels ou écoliers. Ils sont 12.107 sur 24.274 soit la moitié. 5.075 conducteurs ont eu des accidents lors de déplacements de loisirs.

La distribution des accidents corporels entre les différents mois de l'année est relativement homogène à l'exception des mois de juillet et aout qui ont connu des pointes remarquables dues à l'abondance du trafic. C'est la période des vacances et du retour des immigrés. Ainsi juillet a enregistré 3774 accidents et 280 tués soit respectivement, 9% et 1% de plus que la moyenne mensuelle. Durant le mois d'août, 3954 accidents et 415 tués ont été enregistrés. Ce mois dépasse la moyenne de 14,2% pour les accidents et 49,8% pour le nombre de tués.

Le jour le plus néfaste a été le mardi avec 6160 accidents et 431 tués.

Quant à la tranche horaire la plus meurtrière, il a été établi qu'elle se situe entre 18h et 19h avec 3.266 accidents et 198 tués.

Hakim ARIF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc