×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Académie d'Anfa: Une histoire de fausses notes révèle la convoitise de postes de responsabilité

Par L'Economiste | Edition N°:961 Le 20/02/2001 | Partager

. La fonction automatique de classement par ordre alphabétique d'un logiciel est à l'origine du problème Retour au calme à l'académie d'Anfa et reprise normale des cours au lycée Abdelaziz Fechtali au quartier Oulfa à Casablanca. Les deux institutions avaient été secouées, mercredi 14 février, par un problème de fausses notes du bac. Des élèves avaient reçus leurs bulletins du partiel avec des erreurs évidentes dans les notes. Sitôt la nouvelle connue, la direction de l'établissement scolaire avait renvoyé la responsabilité à son académie de tutelle. Pourtant, les procédures mises en place montrent clairement que les conseils de classe qui sont du ressort des lycées interviennent en dernier lieu dans la chaîne de contrôle. Les professeurs, grâce au contact permanent avec les élèves ainsi que les notes de contrôle continu qu'ils délivrent, étaient à même de relever des erreurs aussi flagrantes. Autrement dit, les bulletins erronés n'auraient jamais dû être distribués et devaient être retournés à l'académie. Mais, ce sont les parents qui porteront la nouvelle à l'académie d'Anfa. Une vingtaine d'entre eux sont venus demander des explications à l'administration. Dans la soirée du mercredi 14 février, une cellule de crise était formée sous la présidence du directeur de l'académie. L'erreur a été repérée, corrigée et de nouveaux bulletins, pour tous les élèves de la deuxième année sciences expérimentales, édités après avoir été contrôlés par les responsables qui interviennent dans leurs conceptions, est-il précisé. Le conseil de classe s'est réuni samedi 17 février dans la matinée pour valider le tout. Son accord transmis à l'académie, les bulletins corrigés ont été remis aux élèves. «C'est la procédure normale et la rapidité de la réaction atteste de la maîtrise du processus», commente un responsable au niveau du Ministère de l'Education Nationale. Pour lui, cette affaire aurait pu être traitée normalement si le conseil des classes avait rempli sa mission de contrôle. L'erreur a été située au niveau de la saisie des noms pour l'établissement des listes d'examen, précise la même source. Le logiciel étant en français, les agents de saisie procèdent à la traduction des noms dans le cas d'un transfert en attendant la transmission du dossier du candidat pour porter les rectifications s'il y a lieu. Malheureusement, le système d'information dispose d'une fonction de classement par ordre alphabétique automatique ce qui a bouleversé les numéros de série, explique le même responsable. Des élèves ont reçu, heureusement ou malheureusement, des notes qui ne sont pas les leurs. Jusqu-ici, ce type d'affaire n'a jamais retenu autant d'attention, le degré d'erreur se situant à 1/300.000, précise un inspecteur au niveau de l'académie. Une autre source du Ministère rapporte que les postes de responsabilité au niveau de l'académie d'Anfa ont toujours fait l'objet de convoitises. En plus des 31.000 candidats qu'elle gère, coupole un important contingent d'établissements privés. L'académie est ainsi considérée comme un tremplin pour des postes plus importants, précise la même source. Elle poursuit qu'à une dizaine de jours des nominations, cette affaire risque de «servir et desservir des intérêts».


D'où viennent les erreurs?

Le système de confidentialité de la correction des copies d'examens a depuis longtemps fait ses preuves au Maroc. Toutefois, la cadence du travail fait commettre des erreurs aux correcteurs. Les plus fréquentes sont celles du calcul de la note finale. Mais il arrive aussi que certains omettent d'écrire le total en toutes lettres alors que les chiffres sont illisibles pour cause de ratures ou surcharge par exemple. Enfin, le chiffre le plus litigieux est le 3 qui devient facilement un huit ou vice versa. Adil HMAITY


. Lone Star Energy cherche des partenaires financiersSelon le magazine Economie & Entreprises, la société Skidmore aurait cédé 44% de ses parts dans Lone Star Energy à des personnes physiques saoudiennes et au groupe Dellal El Baraka. La transaction aurait porté sur 48 millions de Dollars et les Saoudiens n'ont versé qu'une partie et attendent de voir du concret pour débloquer le reste. Lone Star a des besoins importants en financement pour ses travaux de forage, aussi les actionnaires marocains affirment qu'ils sont à la recherche de partenaires, surtout au niveau du secteur bancaire pour réaliser une augmentation de capital. . Hajji au Sommet Microsoft des DécideursM. Nasr Hajji, secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Poste et des Technologies des Télécommunications et de l'Information, a assisté au Sommet Microsoft des Décideurs qui s'est déroulé à Paris les 30 et 31 janvier derniers. M. Hajji a rencontré M. William (Bill) H. Gates, chairman et commandeur de la Microsoft Corporation ainsi que les différents responsables des pays d'Europe de l'Est, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord. Il leur a exposé les différentes étapes du plan d'action gouvernementale d'insertion du Maroc dans la société de l'information et du savoir. M. Hajji a pris également connaissance de l'expérience française dans ce domaine.. Don pour la construction du siège de l'ISESCO à RabatLe Prince Talal Ibn Abdelaziz, président du Programme du Golfe Arabe de Soutien aux Organisations Humanitaires des Nations Unies, a octroyé au Maroc un don de 500.000 Dollars. Il s'agit de contribuer au financement de la construction du siège permanent de l'Organisation Islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) à Rabat.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc