×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Abderrahim Chawki décède à l'âge de 53 ans

Par L'Economiste | Edition N°:483 Le 12/04/1999 | Partager

Avec la mort samedi dernier à Paris, à l'âge de 53 ans, de Abderrahim Chawki, le monde de l'industrie pharmaceutique perd l'un de ceux qui avaient le mieux su défendre la profession. Président de l'Association Marocaine de l'Industrie Pharmaceutique pendant 10 ans et ambassadeur du Royaume en Allemagne depuis 1996, ce pharmacien, très imprégné de la culture germanique, y affichait, souvent avec sagesse, des attitudes aux antipodes des hommes tendus de notre époque. En 1996, sa nomination en tant qu'ambassadeur fut un tournant dans l'histoire de la diplomatie marocaine: pour la première fois une personnalité du privé atterrissait dans une haute fonction administrative. Méprisant ouvertement les discours officiels, il fit beaucoup pour l'économie marocaine. L'Ambassade du Maroc en Allemagne a, sous sa férule dynamique et son enthousiasme, acquis une notoriété sans égale. On lui attribue même le mérite d'avoir été l'un des principaux acteurs du rapprochement entre la Commerzbank et la BMCE. Une des tâches à laquelle il s'est attelé avec succès fut de déménager l'Ambassade du Maroc de Bonn à Berlin. Il considérait que le Maroc devait accompagner la grande nation allemande qui se construisait après la chute du Mur de Berlin. Feu Chawki était très apprécié au sein de l'industrie Pharmaceutique. Outre son passage au sein de l'AMIP, il a également été président du Conseil de l'Ordre des Pharmaciens. Le défunt avait entamé sa carrière au sein du laboratoire Polymédic, filiale de l'Allemand Hoechst (devenu aujourd'hui Hoechst Marion Roussel après sa fusion avec le Français Roussel) en tant que directeur de Production, directeur technique, puis PDG. La création d'une usine de pénicilline répondant aux dernières normes pharmaceutiques (sans risques de contamination croisée) fut pour lui un grand motif de fierté. Esprit libre, Abderahim Chawki a su mieux que personne, pendant plusieurs années, guider ceux qui lui faisaient confiance. Sur le plan humain, beaucoup se souviennent encore de ses tirades, de ses côtés bonhommes et affables, de ses verdicts sans appel, mais aussi au-delà de sa quête de l'efficacité.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc