×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Abbas avertit contre la montée de l’extrémisme

Par L'Economiste | Edition N°:3386 Le 19/10/2010 | Partager

. La réunion de l’UPM à Paris reportée. Arrêt des négociations de paix sans gel total de la colonisation LE président palestinien a réitéré, hier lundi, son refus de poursuivre les négociations de paix avec Israël sans un gel total de la colonisation qui constitue une demande de la communauté internationale. La colonisation israélienne constitue non seulement une demande des Palestiniens, mais également de toute la communauté internationale, notamment les Etats-Unis et l’Europe, a souligné Abbas. Le Président a en outre mis en garde contre la montée de l’extrémisme si le processus de paix venait à échouer.Les négociations de paix directes israélo-palestiniennes, entamées début septembre sous l’égide des Etats-Unis, sont toujours suspendues en raison de la poursuite de la colonisation juive dans les territoires palestiniens. L’Autorité palestinienne avait décidé de rompre ces pourparlers avec Israël après le refus de l’Etat hébreu de prolonger le moratoire du gel de la colonisation. Par ailleurs, la réunion préparatoire du prochain sommet de l’Union pour la Méditerranée (UPM), prévue initialement en octobre à Paris avec la participation du président palestinien Mahmoud Abbas et du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, aura lieu « dès que les conditions seront réunies », a annoncé hier lundi le ministère français des Affaires étrangères. « Nous continuons d’échanger avec nos partenaires sur la meilleure manière de faire progresser collectivement le processus de paix au Proche-Orient », a indiqué le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero. Ces efforts s’inscrivent dans le fil des contacts du président français Nicolas Sarkozy et du déplacement qu’a effectué le chef de la diplomatie française avec son homologue espagnol Miguel Angel Moratinos, la semaine dernière dans la région.Pour rappel, le président français avait invité le 27 septembre dernier le président palestinien et le Premier ministre israélien à se retrouver en octobre à Paris, avec le président égyptien Hosni Moubarak, pour la réunion préparatoire du prochain sommet de l’UPM, prévu fin novembre à Barcelone. C’était à l’occasion d’une visite du Mahmoud Abbas à Paris.Sarkozy avait souligné à cette occasion l’importance d’associer l’UE et l’UPM aux pourparlers directs de paix entre Palestiniens et Israéliens, repris le 2 septembre dernier à Washington, sous l’égide des Etats-Unis. Le président français a également insisté sur la nécessité de mettre un terme à la colonisation israélienne pour la poursuite du processus de paix.Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc