×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Spécial Immobilier

Les résidences touristiques foisonnent à Fès

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4813 Le 14/07/2016 | Partager
Afej, CGI, MedZ… la course de plus en plus rude
Sérénité, nature, golf… les atouts de la nouvelle offre
immo_fes_4813.jpg
Les promoteurs publics et privés proposent des lots de terrains, appartements, et villas semi-finies à l’entrée de la ville de Fès. Les prix sont les plus bas du marché. Ils démarrent à 3.500DH/m2 (Ph YSA)

Miami, Californie, les Andalines, OT, Oued Fès Golf City… les projets immobiliers foisonnent dans la banlieue de Fès. Au nord comme au sud, à l’est et à l’ouest de la capitale spirituelle, promoteurs privés et publics multiplient les offres. Lots de terrains, appartements et villas semi-finies s’arrachent comme des petits-pains. Les aménageurs mettent en avant le cadre de vie, la verdure, le calme ou encore la qualité de vie.
L’une des premières entreprises à avoir investi dans ce genre de produits est la CGI. Son projet «les Andalines» jouit d’un emplacement de choix dans la commune d’Aïn Cheggag (province de Sefrou).  Le site se décline en un ensemble de résidences situées sur le prolongement de parcours de golf. Doté d’un investissement de 400 millions de DH, ce projet est édifié sur une assiette foncière de 44,5 hectares. Huit résidences y sont construites, dont 150 villas, 60 appartements, un club de loisirs, un supermarché, des commerces et des équipements administratifs. La particularité de ce lotissement est de proposer des habitations luxueuses, avec vue sur l’horizon alentour. Ainsi, les villas situées sur le front du golf offrent une vue imprenable, et leurs terrasses en rez-de-chaussée permettent d’accéder directement à un green de 18 trous.
D’autres villas ne perdent pas au change, puisqu’elles ont une vue sur les cimes de l’Atlas. Quant aux villas en villégiature, elles se distinguent par leur conception R+1, qui permet aux résidents de porter un regard panoramique. Les superficies des habitations varient entre 70 et 350 m2. Le prix du mètre carré varie pour les villas entre 10.000 et 12.000 DH. L’ensemble du lotissement est sécurisé. Toutefois, et malgré ses atouts, le projet n’avait pas connu un franc succès à son lancement. A 15 km du centre-ville, les Andalines étaient, pour certains, «éloignées» de la ville. D’autres jugeaient les prix onéreux. Mais ceci n’a pas découragé d’autres promoteurs à tenter l’aventure. Ainsi, dans la localité d’Ouled Tayeb, à 2 kilomètres de l’aéroport de Fès-Saïss, l’ensemble résidentiel OT, une vingtaine de villas,  s’est vendu en un temps record. Les prix variaient entre 2 et 5 millions de DH la villa semi-finie, selon la superficie. Certaines dépassaient les 2.000 m2. Là aussi, verdure et sécurité figurent parmi les principaux arguments de vente.
Ailleurs, à quelques centaines de mètres de la forêt d’Aïn Chkef, les lotissements Miami et Californie, du groupe Afej, font office d’accueil à l’entrée de la ville. Sur une superficie globale de plus de 30 ha, le projet est très prisé. En fait, une vingtaine de villas sont déjà construites sur des lots, de 180 à 350 m2, vendus à 3.500 DH/m2. Fuyant la cacophonie de la ville, les acquéreurs ont déjà constitué leur amicale. Leur ambition est de préserver l’environnement de cet espace en parfaite harmonie avec la forêt voisine et dans le respect des lois en vigueur.
De l’autre côté de la ville, le projet Oued Fès Golf City séduit à plus d’un titre. Si pour les lots résidentiels, les tarifs proposés oscillent entre 2.400 et 3.000 DH/m2, pour les parcelles des hôtels (deux unités), le foncier est offert gratuitement à l’investisseur…oui à zéro DH. Du jamais vu! Aménagé par MedZ, Oued Fès Golf City constitue le projet pilote du Plan Mada’in. Situé en plein cœur de la ville de Fès, ce projet résidentiel et touristique intégré présente un positionnement unique et de nombreux atouts qui en font une opportunité d’habiter, de se divertir et d’investir autrement.
Etendu sur une superficie globale de 166 hectares, il propose un programme diversifié de lots pour villas, résidences, hôtels, animations... Par ailleurs, un golf de 18 trous s’intègre au projet. «Depuis quelques semaines, l’affluence des clients est remarquable. Deux lots sont réservés à deux showrooms de véhicules Smeia et Hyundai. Nous recevons également beaucoup de demandes pour les lots de villas isolées, jumelées ou en bande, avec vue imprenable sur le site», confie un responsable du bureau de vente.  Le projet comprend également des espaces d’animation, commerces, loisirs et équipements socio-culturels, autour d’un golf d’exception. Sans oublier les résidences collectives en R+2 et R+3, hôtels et résidences immobilières de promotion touristique (RIPT).

Un salon de l’immobilier en octobre

Fès prépare un salon de l’immobilier. Initié par l’Association des promoteurs immobiliers de Fès (APIF) et la mairie, l’événement, baptisé « Fès Investimmo», aura lieu du 19 au 22 octobre prochains. «Nous tablons, pour cette première édition, sur la participation de 200 exposants marocains et étrangers et pas moins de 8.000 visiteurs professionnels en 4 jours», annonce Youssef Zekhnini, président de l’APIF. Pour lui, ce salon permettra ainsi aux visiteurs qui souhaitent développer leur activité à Fès de bénéficier des conseils gratuits d'experts.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc