×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Lydec dévoile son 1er bilan carbone

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4786 Le 02/06/2016 | Partager
    L’électricité, le secteur le plus polluant
    345.000 tonnes équivalent CO2 émises en 2015
    25% de la consommation nationale concentrée à Casablanca

    L’électricité est de loin le métier le plus polluant de Lydec. A eux seuls, les réseaux électriques et d’éclairage public représentent près de 85% des émissions de gaz à effet de serre induites par les activités de distribution (eau potable, électricité et assainissement) dans le Grand Casablanca. Ces émissions sont estimées à 345.000 tonnes équivalent CO2 pour l’année 2015.  «Rien d’étonnant que ce secteur soit un poste majeur, puisque 25% de l’électricité au Maroc est consommée sur le territoire de Casablanca», explique Faouzi Benkhelifa, DG du cabinet conseil climat «Explicit», qui a élaboré le 1er bilan carbone du délégataire pour l’année 2015. Le reste est partagé par l’assainissement, l’eau potable et l’administration.
    Pour donner un ordre de grandeur: une tonne de carbone, c’est l’équivalent de 4.000 km parcourus par un véhicule léger, un aller-retour Casa/Paris par avion, 7.000 heures d’éclairage d’un point lumineux ou encore 800 kg de papier.
    Fin 2014, l’entreprise a d’ailleurs adopté sa 2e feuille de route pour le développement durable renforçant ainsi l’intégration des enjeux environnementaux dans sa stratégie. Cette feuille de route, baptisée «Plan d’action de développement durable 2020», comporte 4 engagements, dont la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre.
     «Aujourd’hui, nous passons de l’engagement à l’application concrète», annonce Jean-Pascal Darriet, DG de Lydec. En effet, le délégataire entend mener plusieurs actions afin de réduire son impact carbone. Parmi les postes concernés, figurent les déplacements, les déchets de bureaux, la climatisation, l’éclairage…
    Le timing de cette annonce du premier bilan carbone n’est pas anodin. Elle intervient en effet à quelques mois de la COP22, qui se tiendra du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech. «Lydec a souhaité apporter sa contribution concrète à la feuille de route sur le changement climatique», poursuit Darriet. C’est dans cet esprit que le délégataire a organisé, mercredi 1er juin à Casablanca, un colloque sous le thème: «En route pour la COP22: quelle contribution des partenariats public-privé à la feuille de route sur le changement climatique». Lydec a saisi cette opportunité pour dévoiler son 1er bilan carbone devant un panel très diversifié.
    L’évènement, labellisé COP22, a rassemblé une panoplie de participants représentant les parties prenantes (institutionnels, collectivités, élus, universitaires, ONG…). Le but étant de souligner le rôle primordial des collectivités locales dans l’implémentation des objectifs de la COP22.
    Les discussions ont notamment porté sur les enjeux et opportunités du changement climatique pour le territoire du Grand Casablanca, notamment dans le cadre d’une approche de partenariats entre les acteurs publics locaux, les entreprises et la société civile. Des secteurs comme le transport, la gestion des déchets, la distribution… sont en effet au cœur des enjeux environnementaux de la COP22.

    3 engagements d’ici 2020

    - Réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du périmètre d’activité d’ici 2020
    - Atteindre une part de 10% d’énergie consommée à usage interne issue de sources renouvelables d’ici 2020
    - Economiser l’équivalent de la consommation d’eau d’une ville de 1,2 million d’habitants d’ici 2020 (par rapport à 1997).

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc