×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Rabat/Budgets des arrondissements
    Tentative de blocus du PAM

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4783 Le 30/05/2016 | Partager
    Une requête adressée par un élu de ce parti au Wali
    Des «anomalies» entacheraient la procédure d’approbation
    Une manœuvre pour retarder les budgets, selon le PJD

    Rien ne va plus au conseil de la ville de Rabat. Les élus du PAM poursuivent leur bras de fer avec l’équipe dirigeante conduite par les conseillers du PJD. En cause, le dossier se rapportant à l’adoption des dépenses sur dotations (CDD) des arrondissements de la capitale. Une requête vient d’être adressée au Wali par Driss Razi, élu du PAM, pour ne pas accorder de visa aux budgets récemment votés lors de la session de mai. «L’opération a été effectuée hors délai réglementaire prévu par la loi régissant les communes», argumente le conseiller du PAM. La présentation de ces budgets devait avoir lieu avant le premier janvier, et ce conformément aux dispositions de l’article 189 de la loi 113-14 relative aux communes. Si le Wali ne donne pas suite à sa requête, Razi indique qu'il aura recours à la justice en attaquant la décision d’approbation des CDD au niveau du tribunal administratif. Rappelons qu'après avoir visé le budget de la commune le 5 janvier dernier, le Wali a néanmoins demandé aux arrondissements d'effectuer une 2e lecture de leurs dotations budgétaires. L’objectif est de faire participer les arrondissements à la prise en charge des frais d’éclairage public avec une contribution globale de près de 20 millions de DH. Après cet arrangement, les dotations ont été programmées au vote par le conseil de la ville lors de la session de février. Mais celui-ci s'est déroulé dans un climat très tendu avec insultes et  autres échauffourées. Un climat qui ne permet pas de débat démocratique, souligne la wilaya, qui invite à la reconduction du vote des CDD. Une admonestation «payante» puisque, les CDD ont été envoyés, le 10 mai dernier au Wali pour visa, rappelle Lahcen Amrani, 1er Vice-président du maire de Rabat. «S’il y a une objection de la part de la wilaya, elle aurait dû être signalée dans un délai de 3 jours», indique-t-il. Pour lui, il s’agit de manœuvres des pamistes pour retarder le déblocage des budgets aux arrondissements, qui fonctionnent sans budget depuis le début de l’année. Pour alléger le problème, le maire de Rabat, Mohamed Sadiki, n'a eu d'autre choix que de recourir à l’article 195 de la loi sur les communes en demandant  au Wali, en avril dernier, de débloquer 1/12 sur la base du budget de 2015.

    Enjeux

    Pourquoi une telle confrontation depuis décembre entre les élus du PAM et ceux du PJD sur le dossier des CDD? L’enjeu est de taille, car il s’agit d’une dotation de près de 20 millions de DH pour chaque arrondissement. Ce qui constitue une aubaine pour les élus du parti islamiste qui assurent la direction de la majorité des arrondissements, 4 sur 5, pour lancer des actions de proximité et l’octroi des aides aux habitants à la veille des élections d’octobre prochain. Les élus du PAM ont affiché leur vive objection au vote des CDD lors de la session de février qui s’était déroulée dans un climat électrique. En guise de protestation, ils ont décidé donc de boycotter les travaux du conseil en demandant l’ouverture d’une enquête sur l’affaire du départ du maire pjdiste à la retraite anticipée de Redal dans des «conditions contestées».

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc