×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Le Siam gagne en innovation

    Par Hassan EL ARIF | Edition N°:4763 Le 02/05/2016 | Partager
    Les participants à l’affût des bonnes affaires
    Economie de l’eau et d’énergie, traçabilité…

    Le Siam 2016 a tenu ses promesses en matière d’innovation. Les participants ont redoublé d’imagination pour proposer aux visiteurs du salon le dernier cri de leurs produits.

    huile_dolive_063.jpg

    ■  Huile d’olive: Une avant-première mondiale

    Lors du Siam 2016, la firme italienne CDR Foodlab a présenté en avant-première mondiale un mini-laboratoire servant à réaliser des analyses d’acidité et de peroxyde et autres polyphénols. Le dispositif existe en deux déclinaisons et permet d’obtenir des résultats instantanés.  «Le système Oxytester existe depuis quelques années déjà, mais la technologie a évolué vers la miniaturisation et plus de performance», explique Hélène Vannier, responsable à Claudio Vignoli. Proposée entre 2.500 euros le petit modèle et 6.000 pour le grand, la solution est destinée aussi bien aux producteurs d’huile d’olive, aux centrales d’achats ou aux grandes surfaces commerciales.

                                                

    ■ Construction de serres: Le jordanien Rayyan tâte le terrain

    Le jordanien Rayyan a participé pour la première fois au Siam. «Nous sommes au Maroc pour examiner les opportunités d’affaires dans le domaine de la construction des serres nouvelle génération. Dans une première étape, nous sommes à la recherche de clients. Si le marché est porteur, nous pourrions envisager soit une installation industrielle, soit une représentation et profiter de l’accord Quadra et l’ALE Maroc-UE», déclare Ihab Zamil, directeur général. L’opérateur compte mettre à profit les deux ALE pour les composantes arabes et européennes de ses produits.

                                                

    ■ Première récolte d’olives pour l’émirati Elit Harvest Maroc

    Implanté au Maroc avec un investissement de 100 millions de DH, le groupe émirati Elit Harvest vient de réaliser sa première récolte oléicole dans sa ferme de Fès. Le tout destiné aux Emirats arabes unis. Elit Harvest dispose d’un réseau de fermes, totalisant plus de 1.200 ha répartis entre Marrakech, Kénitra, Moulay Bousselham, Fès, Sefrou et Beni Mellal. L’opérateur se positionne également sur la production de pommes, de poires, de bleuets, de pêches, de nectarines…

                                                

    irrigation_systeme_063.jpg

    ■ Un système de pilotage de l’irrigation

    Parmi les nouveautés de la 11e édition du Siam, le dispositif canadien de pilotage de l’irrigation par web. Le système Hortau est maintenant commercialisé au Maroc et permet de gérer l’irrigation des exploitations agricoles de manière rationnelle. Le principe consiste en des tensiomètres (des sondes plantées dans le sol tout près des racines des plants) reliés à un datalogueur permettant d’analyser les informations envoyées par ces sondes, le tout connecté à un ordinateur ou un smartphone. L’ensemble est alimenté par un panneau solaire. Les sondes ont pour rôle de déterminer avec exactitude l’état d’humidité des sols. Le cas échéant, un signal est envoyé au terminal pour déclencher le système d’irrigation.

                                                

    serre_construction_063.jpg

    ■ Traçabilité, tout le monde devra s’y mettre

    Implantée dans la région d’Agadir depuis un an, la société française Informia, spécialisée dans les solutions informatiques de gestion de la traçabilité des fruits et légumes, compte faire le forcing cette année pour séduire la clientèle. «De plus en plus de donneurs d’ordre européens exigent la traçabilité des fruits et légumes, depuis la ferme jusqu’aux stations de conditionnement, en passant par la logistique. Par conséquent, les grands groupes devront tous investir dans une solution de gestion de la traçabilité de leurs produits», explique Douraid Lahmar, responsable du déploiement et support à Informia.

                                                

    pommes_story_063.jpg

     

    ■ Et première cueillette de la pomme Story

    Composée d’une vingtaine de pépiniéristes, la société française Novadi a présenté, lors du Siam 2016, la première récolte au Maroc de la pomme Story, cultivée dans la région d’Azrou. C’est une variété qui résiste particulièrement aux races communes du champignon appelé tavelure. Novadi exporte vers toutes les régions du monde via sa filiale Star Export des plants de différentes variétés de fruits. L’implantation de la filiale marocaine remonte à 25 ans.

     

     

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc