×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Competences & rh

Les universités boudent la formation de profs pour le primaire

Par L'Economiste | Edition N°:4734 Le 22/03/2016 | Partager

C’est principalement à travers les ENS (Ecoles normales supérieures), les ENSET (Ecoles normales supérieures de l’enseignement technique) et la faculté des sciences de l’éducation (FSE, université de Rabat), la seule au Maroc, que les universités forment des enseignants pour l’Education nationale. Mais pas pour le cycle primaire! Les profils produits sont destinés au niveau secondaire. Pour le primaire, l’Education nationale est obligée de prendre des lauréats de licence spécialisés dans des disciplines particulières, qu’elle qualifie dans ses Centres régionaux des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF), en les formant pendant une année. «Une personne qui, par exemple, a étudié l’histoire-géo à l’université, a déjà oublié les cours de maths qu’elle a appris au bac. Les lauréats de physique-chimie ou SVT, pour leur part, ont probablement des compétences insuffisantes en langues», déplore Fouad Chafiqi. «Pour le primaire, nous avons besoin de profils de licenciés polydisciplinaires issus de filières universitaires de l’éducation, qui intègrent la didactique et les méthodes pédagogiques, comme c’est le cas dans plusieurs pays», insiste-t-il.  
Le ministère doit chaque année recruter près de 3.000 profs pour le primaire. Mais cela ne semble pas allécher les universités pour autant. Malgré ses multiples sollicitations auprès du département de l’Enseignement supérieur, rien n’y fait. Le souvenir de certaines promotions de la FSE, qui ont longtemps manifesté devant le Parlement pour obtenir une place dans la fonction publique, en a peut-être dissuadé plus d’une…

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc