×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Electricité: Reprise de la consommation industrielle

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:4732 Le 18/03/2016 | Partager
La haute et moyenne tension augmente de 6,2%
Le BTP poursuit son redressement
electricite_consomation_032.jpg

Le secteur de l’énergie électrique a entamé  l’année 2016 sur une note positive.  La consommation de l’énergie électrique est sur une hausse de  1,4% en variation annuelle

Un petit vent d’optimisme souffle sur l’activité économique. La bonne tenue de la consommation de l’energie renvoie vers une reprise de l’activité, en particulier dans le secteur industriel. Cette hausse est de 1,4% à fin janvier. Une évolution due notamment aux ventes de la très haute, haute et moyenne tension (HMT) utilisée dans l’industrie. Ces ventes ont augmenté de 6,2% contre 0,9% un an plus tôt. En revanche, la consommation de l’énergie de basse tension est restée quasi stable. Dans sa dernière note de conjoncture, la Direction des études et des prévisions financières du ministère des Finances relève que la production électrique a néanmoins enregistré un léger retrait de 0,6% en janvier en raison de la baisse de la production privée de 3,9%. Cette baisse est  contrebalancée par  une hausse de la production de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) de 11,1%. De même, pour les échanges de l’énergie électrique avec l’Espagne et l’Algérie, les importations ont augmenté de 18,6% (en volume) après une baisse de 20,4% un an plus tôt.
Cette reprise de la consommation de l’énergie électrique est confirmée par l’enquête de conjoncture de  Bank Al-Maghrib auprès des industriels. Pour ces derniers, la production et les commandes dans le secteur manufacturier auraient connu une amélioration par rapport à décembre 2015. Celle-ci englobe toutes les branches d’activité avec une stagnation dans l’agro-alimentaire ainsi que dans le textile et cuir. Les prévisions demeurent optimistes pour les mois de février, mars et avril durant lesquels une amélioration de la production et des ventes dans l’ensemble des branches d’activité est attendue. Et ce, à l’exception du secteur du textile et cuir, dont une stagnation, voire une baisse des ventes n’est pas écartée.
Sur la liste des «bonnes nouvelles» figure aussi la bonne tenue du bâtiment et travaux publics. Ce secteur  poursuit son redressement entamé l’année dernière. Les ventes de ciment, principal indicateur du secteur, ont pris 7,9% à fin février 2016.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc