×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Politique

Installation des gouverneurs
Les consignes strictes de Hassad

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:4727 Le 11/03/2016 | Partager
Garantir la transparence, l’honnêteté et la crédibilité des élections
La neutralité de l’administration est impérative
2016, année de la mise en œuvre de la régionalisation avancée
Nouveaux Gouverneurs 027.jpg

Les nouveaux wali et gouverneurs sont attendus sur des chantiers stratégiques comme ceux de la régionalisation ou des élections (Ph. MAP)

Mohamed Hassad veut aller vite. Au lendemain de leur nomination, il a procédé à l’installation du wali et des gouverneurs destinés à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur. C’est le cas de Samir Tazi, nommé à la tête de la Direction générale des collectivités territoriales. Il remplace ainsi Abdellatif Benchrifa, en poste depuis 2014. Samir Tazi, ex-patron de la DEPP du département des Finances, apportera sa touche de financier pour la mise en œuvre de la régionalisation avancée. Une seule femme parmi ces promus, c’est Leila Hammouchi, nommé gouverneur, directrice de la Planification et de l’Equipement au ministère de l’Intérieur. Mohamed Hassad et Charki Draiss ont également installé Karim Kassi Lahlou, nommé gouverneur, directeur des Affaires générales et Ghassan Kassab comme gouverneur, directeur des walis. Par ailleurs, Lahcen Abdeladim est nommé gouverneur, chef de cabinet du ministre délégué, et Mohamed Kadmiri, gouverneur rattaché à l’administration centrale.

Hassad a donné des consignes strictes, d’autant que ces nominations coïncident  avec la préparation des élections législatives du 7 octobre prochain.  Le ministère de l’Intérieur est prêt à participer, en compagnie des autres acteurs institutionnels que sont les partis politiques, au renforcement du choix démocratique. Il a invité l’administration territoriale à mettre tout en œuvre pour garantir la transparence, l’honnêteté et la crédibilité de ces élections. Il s’agit de «préparer l’environnement propice pour que ces élections se déroulent dans les meilleures conditions, avec tout ce que cela implique de neutralité de l’administration, avec une prise de la même distance avec tous les concurrents», dit-il.

Hassad a attiré l’attention des nouveaux mais aussi des anciens responsables de l’administration territoriale, sur le fait que «ces nominations interviennent dans un contexte national marqué par des changements au niveau de la vision de la gouvernance territoriale». 2016 est considérée comme l’année de la mise en œuvre effective de la régionalisation avancée en tant que maillon essentiel dans le processus de renforcement de la démocratie locale et un terrain fertile pour la croissance économique et sociale. Ce qui nécessite un encadrement réglementaire lié à l’achèvement de la mise en place des décrets d’application de la régionalisation avancée et du principe de libre gouvernance.  Un accompagnement sur le terrain, lié à la mobilisation des ressources humaines au profit de l’administration territoriale, est une nécessité, dit-il. Des consignes également sur les impératifs de mobilisation dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Une vingtaine de gouverneurs

Les vingt gouverneurs restants viennent dans l’écrasante majorité du ministère de l’Intérieur. La promotion interne et le jeu des chaises musicales ont été la règle. D’autant que dans ce mouvement, il fallait nommer des gouverneurs à des postes restés vacants suite à l’entrée en vigueur du nouveau découpage régional, avec 12 régions au lieu de 16. Voici la liste:

Khatib Lahbil: gouverneur de la province de Settat.
Abdelghani Sabbar: gouverneur de la préfecture de Meknès.
Fouad M’hamdi: gouverneur de la province de Kenitra.
Mohammed Zhar: gouverneur de la province d’Al Hoceima.
Abderrahmane Benali: gouverneur de la préfecture de Salé.
Lahoucine Amzal: gouverneur de la province de Taroudant.
Mohamed Najem Abhai: gouverneur de la province de Chtouka Ait Baha.
Nourddine Abboud: gouverneur de la province de Moulay Yacoub.
Hassan Zitouni: gouverneur de la province de Nouaceur.
Abdelmajid El Kamili: gouverneur de la province de Chichaoua.
Omar Touimi: gouverneur de la province d’Al Haouz.
Jamal Erraiss: gouverneur de la province de Tarfaya.
Hassan Bouya: gouverneur de la préfecture de M’diq-Fnideq.
Mohamed Samir El Khamlichi: gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Casablanca-Anfa.
Mounir Hammou: gouverneur de la préfecture d’arrondissement d’Ain Chock.
Abdelhakim Nejjar: gouverneur de la province de Tinghir.
Abdelmajid El Kyak: gouverneur de la province de Sidi Slimane.
El Hassan Abdelkhalki: gouverneur de la province de Tan Tan.
Aziz Bouignane: gouverneur de la province de Taourirt.
Mustapha Ennouhi: gouverneur de la province de Larache.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc