×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:4722 Le 04/03/2016 | Partager

■ Une poule allemande pond un œuf de 184 grammes
Il s’agit assurément de l’un des plus gros œufs de l’histoire et sa place sera peut-être bientôt dans le Guinness des records. Un œuf d’une envergure inhabituelle vient d’être découvert dans une ferme à Wolfenbuttel en Allemagne. L’œuf pèse pas moins de 184 grammes, ce qui en fait probablement l’un des plus lourds de l’histoire. Mais qu’ont ingurgité ces poules allemandes pour pondre un tel œuf ? Rien de particulier d’après le fermier allemand. Il est d’ailleurs bien incapable de dire laquelle de ses dix poules est responsable de cette pondaison hors norme. L’œuf, quant à lui, est verdâtre car les poules en question sont d’une espèce originaire d’Amérique du Sud. Si les raisons de ce poids exceptionnel demeurent  inconnues, pas question pour le fermier d’en faire une omelette. Il compte bien conserver son œuf comme décoration à quelques semaines de Pâques. D’après le Guiness book, un œuf de 454 grammes avait été recensé aux Etats-Unis en 1956. Cet œuf gigantesque n’a jusqu’à présent pas été détrôné.
■ Un jeune milliardaire déclare faillite!
En l’espace de cinq ans seulement, le baron du charbon Nathan Tinkler est passé du statut de plus jeune milliardaire d’Australie à la déclaration de faillite, après avoir renoncé à faire appel d’une décision de justice. Ce personnage haut en couleur a dépensé des millions de dollars en clubs sportifs et en chevaux de courses, s’attirant quelques ennemis au passage. Il a finalement présenté ses excuses jeudi à ses créanciers et à sa famille, tout en déclarant aux médias australiens: «J’entends sauter les bouchons de champagne» de la part de ceux qu’il aurait pu froisser au cours de son ascension. C’est une dette de 2,25 millions de dollars américains contractée pour un jet privé qui l’a envoyé devant la Cour fédérale.
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc