×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Entreprises

Croissance tous azimuts chez Taqa Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:4722 Le 04/03/2016 | Partager
Le producteur d’électricité engrange 8,8 milliards de DH de chiffre d’affaires en 2015
Une croissance portée en partie par les performances des unités 5 & 6

Les actionnaires du producteur d’électricité Taqa ont de quoi se réjouir. La bonne performance de l’entreprise a poussé le management à proposer la distribution de dividendes de 30 DH/action, soit une hausse de 36% par rapport à 2014

Le spécialiste de l’énergie Taqa Maroc confirme le trend haussier annoncé lors de ses résultats semestriels (annoncés en septembre 2015). Le premier producteur privé d’électricité du Royaume a clôturé l’exercice 2015 sur une progression de 21,8% de son résultat net consolidé. En effet, ce dernier est passé d’un peu plus de 1 milliard de DH en 2014 à 1,2 milliard en 2015. D’ailleurs, le groupe a enregistré une hausse de 19,9% de son chiffre d’affaires lors de l’exercice précédent, équivalent à 8,8 milliards de DH. Le résultat net part du groupe a également enregistré une hausse de 30,5%, par rapport aux prévisions du business plan et de 20,9% entre 2014 et 2015. Justement, le business plan de Taqa Maroc prévoyait un résultat de 740 millions de DH, qui s’est finalement établi à 966 millions de DH au 31 décembre 2015 contre 799 millions de DH réalisés en 2014. Selon le management, cette croissance du résultat net part du groupe s’explique par la bonne performance de l’ensemble des unités dans un contexte de plan de maintenance. Autres facteurs avancés par Taqa Maroc, la politique de maîtrise des coûts et l’appréciation du dollar par rapport au dirham. Ces deux éléments conjugués ont permis à l’entreprise d’améliorer son taux de marge d’exploitation de 26 à 30%. S’y ajoute la performance du résultat financier induite par la bonne maîtrise des charges d’intérêts. Pour le producteur d’électricité, cette amélioration du résultat net par rapport aux prévisions du business plan (+23,3%) se justifie par l’appréciation du taux de marge d’exploitation de 13,4 à 15,8% grâce à la montée en régime de la productivité opérationnelle ou encore l’augmentation des dividendes de la filiale Jlec 5 & 6. Comparée à 2014, la hausse du résultat net est de 65,7%, équivalent à 842 millions de DH contre 508 millions de DH en 2014. Cette performance opérationnelle et financière de l’entreprise a été en partie réalisée grâce au rendement des unités 5 & 6 dont le taux de disponibilité a atteint 95,2% au 31 décembre 2015. Les unités 1 à 4 pour leur part ont vu leur taux de disponibilité passer de 92 à 91,1%, compte tenu de la révision de l’unité 4 dans le cadre du plan de maintenance mené par le groupe. Taqa Maroc couvre, rappelons-le, environ 50% de la demande d’électricité au Maroc avec une capacité de production de 2.056 MW. Après l’extension de sa centrale à charbon géante de Jorf Lasfar, la filiale de la société Taqa prévoit de participer au développement du gaz naturel liquéfié du Royaume dans le cadre d’un grand plan gouvernemental. Forte de ses six unités de production, l’entreprise compte sur la plus grande centrale thermique à charbon de la région Mena. Ce qui en fait le principal fournisseur de l’Office national d’électricité et de l’eau potable (ONEE).
A.At
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc