×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Figuig: Les dinosaures refont surface

Par L'Economiste | Edition N°:4714 Le 23/02/2016 | Partager
Des empreintes et des ossements de grands carnivores et d’herbivores mis à jour
Le fruit de recherches poussées entre la société civile et la population nomade
Un important travail de sensibilisation par les experts pour préserver la découverte

Des chercheurs ont réalisé une importante découverte archéologique dans la région de l’Oriental. Des gisements d’ossements et d’empreintes de pas ayant appartenu à de grands carnivores et herbivores du crétacé viennent d’être mis à jour (Ph. UMP Oujda)

Impressionnant. Après plusieurs années de recherches et d’investigations, une équipe du Laboratoire des «Gîtes minéraux, hydrogéologie et environnement» rattachée à l’Université Mohammed Ier vient de mettre la main pour la première fois sur d’importants restes de dinosaures dans la province de Figuig.

Un véritable trésor archéologique comprenant des gisements de grandes étendues composés d’ossements de grande taille et d’empreintes de pas ayant appartenu à des dinosaures herbivores puis carnivores. Les pistes formées par ces dernières s’étendent sur plusieurs dizaines de mètres. Les fossiles ont été découverts dans les niveaux gréseux et argileux rouges du Crétacé supérieur du Chott de Tigri, dans la commune territoriale de Tendrara, grâce aux recherches sur le terrain et à la collaboration de la société civile et de la population nomade de la région. Les équipes de travail étaient entre autres encadrées par les professeurs Lahbib Boudchiche et Lakhdar Hamzaoui. Mais l’étape de la découverte ne suffit pas, encore faut-il pouvoir préserver ce patrimoine historique et archéologique. C’est dans ce sens qu’un important travail de sensibilisation a aussi été réalisé par les professeurs auprès des élus et de l’autorité locale afin de préserver ces gisements, lesquels pourraient représenter à l’avenir un réel levier de développement pour l’ensemble de la région.  En effet, des musées et des instituts scientifiques pourraient voir le jour et faire découvrir au public puis aux experts les restes de ces géants du passé.

D’autant plus que la région est prometteuse en termes de découvertes archéologiques. Ainsi, le 8 octobre dernier, un grand nombre d’empreintes de Sauropode – de gigantesques dinosaures herbivores – avaient été mis à jour par les chercheurs.
K. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc