×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Recrutement
Mise en situation: Testez vos candidats sur le terrain

Par L'Economiste | Edition N°:4714 Le 23/02/2016 | Partager
Une démarche consistant à placer l’aspirant au poste dans une situation quasi réelle
Tests in-basket, jeux de rôle, serious game… Différents types d’exercices
Un moyen de révéler ses talents et ses compétences

On estime aujourd’hui que plus de 70% des CV sont «trompeurs» et que la majorité des embauches «ratées» sont dues à la personnalité du candidat et à son inadéquation au poste pour lequel il a été embauché. Pour se prémunir contre ce type d’erreurs, il existe aujourd’hui une méthode de recrutement à la fois originale et redoutablement efficace: la mise en situation. Un exercice qui consiste à placer un candidat dans un contexte de travail pour évaluer ses savoir-faire et son savoir-être. Un moyen de mieux déceler les potentiels des futurs salariés mais qui ne remplace cependant pas l’entretien physique avec un DRH.

La mise en situation revient plus exactement à «mettre en scène» le candidat au cours d’une séquence de son futur poste, confie Adib Chikhi, DG d’Altitude RH et consultant en ressources humaines. «Le candidat est placé dans une situation pratiquement réelle afin de pouvoir se dévoiler», ajoute Ali Serhani, directeur associé chez Gesper Services. Il s’agit d’une situation hypothétique où l’on demande à la personne évaluée lors d’un entretien de recrutement de quelle façon elle réagirait en cas de prise de poste. Les employeurs peuvent alors vérifier au cours de cet exercice si l’individu comprend des processus particuliers ou encore la manière dont il interagit avec d’autres personnes possédant des compétences différentes. Ils détectent donc indirectement les savoir-faire et le savoir-être de la personne. Accueil d’un client, écoute d’un collaborateur, capacité à négocier avec un fournisseur… Une infinité de cas peuvent être proposés et suggérés. Et ce n’est pas tout. L’expérience peut être poussée encore plus loin via l’utilisation d’un «business case». Le candidat devra reproduire à l’identique des documents qui lui seraient demandés lors d’une journée de travail.

Un exercice le plus généralement dirigé par des cabinets de recrutement ou des «assessment centers». La démarche peut également être menée à l’intérieur même de l’entreprise par les responsables de recrutement ou encore par des managers. Une méthode de recrutement moderne qui vise dans un premier temps à révéler les potentiels et les capacités des aspirants à un poste. Elle permet aux recruteurs de repérer les compétences du candidat, mais aussi les failles à compléter, souligne Chikhi. Un panel des compétences assez large, allant de la capacité d’influence à l’ouverture au changement, en passant par la prise de décision, l’intégrité ou encore le travail en équipe. La mise en situation permet aussi au recruteur de déceler la personnalité ainsi que les motivations d’un candidat. Cette méthode permet une sélection plus «éthique» et plus équitable que le processus de recrutement traditionnel, évitant les préjugés. L’individu étant uniquement évalué sur ses réponses, tous les candidats seront placés sur un même pied d’égalité. Et ce n’est pas tout. La technique s’avère également particulièrement bénéfique pour l’entreprise. En effet, la démarche apporte une réelle valeur ajoutée en termes d’image de marque employeur. Les aspirants au poste ressortent généralement de cette expérience avec une vision positive du groupe concerné. Il existe différents types de «mise en situation». Les mises en situation de groupe sont très prisées par les cabinets de recrutement et conviennent particulièrement aux entreprises dont les équipes travaillent en interaction. Elles consistent plus exactement à rassembler un groupe de candidats autour d’une tâche préalablement déterminée, confie Chikhi. Il pourra s’agir de rechercher un consensus ou encore de prendre une décision collective. A l’inverse, les tests in-basket sont instaurés pour évaluer des compétences spécifiques. Le plus connu d’entre eux consiste en un exercice de classification de courrier durant lequel le candidat sera évalué sur la manière dont il s’organise et gère les priorités. Mise en situation très répandue, le jeu de rôle permet d’apporter un éclairage sur une compétence technique ou comportementale jugée essentielle afin d’occuper un poste donné. Enfin, les serious game sont quant à eux des mises en situation virtuelles basées sur le principe des jeux vidéos et conçues pour plaire aux jeunes diplômés.

Pour réussir ce type de test, l’aspirant au poste doit s’adonner à une véritable préparation en amont. En effet, contrairement à ce que l’on pourrait penser, plus l’on est rodé à l’exercice, plus on est naturel et spontané. Il est donc important de s’entraîner en travaillant sur des exemples d’études avant de passer le test. Par ailleurs, ce genre d’exercice visant à observer à la fois le comportement et les compétences techniques, il est conseillé de savoir écouter ou encore de se montrer flexible et diplomate. Les meilleurs communicants marqueront ainsi des points, précise Serhani.

Une démarche courante au Maroc!

L’exercice de «mise en situation» est largement pratiqué au Maroc. Il est le plus souvent mené par les cabinets de recrutement et les directions des ressources humaines des entreprises les plus structurées. Très «anglo-saxonne» et issue des méthodes de recrutement des espions durant la guerre froide, cette démarche est cependant réservée à des profils pointus, bien qu’elle demeure fortement plébiscitée.

Karim AGOUMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc