×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Competences & rh

Parité professionnelle
Sanofi donne l’exemple

Par L'Economiste | Edition N°:4714 Le 23/02/2016 | Partager

Des études menées dans plusieurs pays ont montré que les entreprises comportant une proportion importante de femmes au sein de leurs organes de décision sont plus performantes et plus compétitives. Au Maroc, la parité homme-femme en entreprise n’est pas encore suffisamment appliquée. C’est dans ce sens que Sanofi Maroc vient de mettre en place en collaboration avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) un plan d’action concret destiné à améliorer l’égalité hommes-femmes au sein de la filiale. Sanofi Maroc a ainsi récemment tenu au siège de la CGEM son «Comité Gender Diversity». Une trentaine de collaborateurs étaient de la partie, en présence de membres de la commission «RSE And Labels» de la confédération. Lors de cette séance de travail, le cabinet Management Systems International (MSI), rattaché à la CGEM pour l’application du projet «Wad3éyati», a présenté les résultats du diagnostic mené portant sur les principaux indicateurs liés à la mixité hommes femmes au sein de Sanofi Maroc. Le projet «Wad3éyati», auquel a adhéré Sanofi, consiste à mettre à la disposition d’entreprises marocaines des solutions de diagnostic d’évaluation et de mise en place d’actions adaptées afin d’améliorer leurs performances en termes de mixité professionnelle.
Au terme de cette journée d’étude, un véritable plan d’action a été élaboré pour la filiale marocaine du leader mondial de la santé. Plusieurs mesures concrètes ont ainsi été prises, dont notamment le développement du leadership des collaboratrices, l’engagement du Senior Management ainsi que des pratiques RH en faveur de la mixité. Et ce n’est pas tout. Les deux parties ont aussi décidé d’équilibrer davantage vie professionnelle et vie privée et de valoriser autant que possible les talents féminins parmi les collaborateurs du groupe. Le projet permettra également d’identifier les obstacles à leur promotion.
K.A.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc