×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Energies renouvelables
Comment Platinum Power monte en puissance

Par L'Economiste | Edition N°:4710 Le 17/02/2016 | Partager
Au Maroc, le groupe cherche des constructeurs pour ses trois complexes
L’hydroélectricité fait l’essentiel des 1.000 MW en développement dans les EnR
Un portefeuille dépassant les 15 milliards de DH rien que sur la Côte d’Ivoire et le Cameroun

En plus de l’hydroélectrique, Platinum Power est aussi active sur les filières du solaire et de l’éolien. L’entreprise cumule un volume d’investissement de plus de 3  milliards de dollars sur les trois segments (Ph. L’Economiste)

La plateforme africaine des énergies renouvelables (EnR) de l’américain Brookstone Partners croît plus vite que son ombre. Six ans après sa création, Platinum Power agrège près de 1.000 MW de projets en développement sur ce segment. Basée à Casablanca, la filiale dédiée aux actifs EnR du fonds d’investissement américain vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la réalisation clé en mains de trois de ses projets sur le marché marocain, d’une capacité totale de 75 MW. Il s’agit, rappelons-le, des complexes hydroélectriques de Tillouguit amont/aval, et de Boutferda, avec un potentiel unitaire de 25 MW. Ce n’est pas qu’au Maroc seulement que l’enseigne trace sa voie sur le segment de l’hydroélectricité. Le secteur regroupe d’ailleurs l’essentiel de ses actifs, avec des projets en développement au Cameroun et en Côte d’Ivoire. L’entreprise vient, à quelques mois d’intervalle, de créer deux filiales locales sur chacun de ces marchés.  Cette présence directe est nécessaire pour le développement des projets du groupe.

Au Cameroun, Platinum Power développe le projet de complexe hydroélectrique de Makay, situé dans la région du Centre, dans la localité de Nyong-et-Kell. Ce marché, lancé par le gouvernement camerounais, a été décroché en juillet 2015. Il porte sur une capacité de 400 MW, pour un coût d’investissement global de près de 8 milliards de DH. Le projet est développé sur le modèle PPP, pour une mise en service attendue à l’horizon 2020. En novembre dernier, le groupe désignait un consortium mené par le cabinet français Oréade-Brèche, pour réaliser l’étude d’impact environnemental et social détaillé du complexe. «L’avancement de ce projet est tel qu’il nécessite aujourd’hui une présence locale plus forte, et a motivé Platinium Power à ouvrir un bureau dans la capitale camerounaise», explique-t-on auprès du management de l’entreprise.  

Sur le marché ivoirien,  l’opérateur réalise trois projets hydroélectriques pour une capacité combinée de 300 MW; montant de l’investissement: 7 milliards de DH. Il s’agit des centrales hydroélectriques de Gao et Tayaboui, impliquant aussi des installations de raccordement au réseau national ivoirien. Platinum Power a en effet pris le soin de conclure, avec le gouvernement ivoirien, un accord d’achat d’électricité. Enfin, l’entreprise serait aussi intéressée par le potentiel hydroélectrique congolais. Elle se serait alignée pour le développement d’un projet géant d’une capacité minimale de 800 MW, pour près de 20 milliards de DH d’investissement. Contacté par L’Economiste, le top-management confirme des projets en développement sur ce marché, et avance qu’«un projet de MOU devrait être finalisé avant de communiquer sur les actifs en question», selon Thanae Bennani, directrice des relations institutionnelles.

Si Platinum Power opère plus sur l’hydroélectrique, c’est parce que les opportunités d’investissement sont multiples. Seuls 5% de l’immense potentiel hydroélectrique du continent est exploité. Un taux sans commune mesure avec celui de l’Europe occidentale, qui utilise 85% de ses ressources en la matière. «Dans la seule RD Congo, le fleuve éponyme pourrait produire 110.000 MW (3e rang mondial derrière la Chine et la Russie), soit l’équivalent de la production moyenne de 100 réacteurs nucléaires», rappelle le management. En matière d’énergie éolienne, 29% des ressources mondiales se situent en Afrique. Mais ce n’est pas uniquement sur l’hydroélectrique que se fait le gros du business. L’enseigne opère aussi sur la filière solaire et éolienne. Sur ce dernier segment, par exemple, elle développe, à Essaouira, une ferme d’une capacité de 50 MW.

Carte de visite

Créée en 2012, Platinum Power a fait d’une contrainte structurelle sa principale opportunité d’affaires. L’originalité du business model de la société se situe dans le montage financier à partir de fonds 100% privés, pour la réalisation de projets extrêmement capitalistiques dans le secteur des énergies renouvelables. Dans un contexte où l’investissement fait défaut dans les projets d’infrastructures en Afrique (un gap de l’ordre de 45 milliards de dollars par an), la recette marche à coup sûr. D’autant plus que la filiale de Brookstone Partners Africa compte sur l’assise financière de son actionnaire de référence pour soutenir son développement. Le tour de table intègre par ailleurs des investisseurs institutionnels comme l’Etat marocain (au travers de la CCG), l’Etat allemand (au travers de la KfW), la Banque européenne d’investissement (BEI), l’Agence française de développement (AFD) ainsi que d’autres acteurs importants (TGCC, Africinvest...).

Safall FALL
 

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc