×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Industrie pharmaceutique
Cure de jouvence stratégique

Par L'Economiste | Edition N°:4706 Le 11/02/2016 | Partager
Ayman Cheikh Lahlou vient d’être élu à la tête de l’Amip
Finalisation des écosystèmes, mesures d’accompagnement de la baisse des prix… les dossiers qui attendent la nouvelle équipe

Le secteur table sur la prochaine mise en place des écosystèmes industriels pour relever sa productivité. L’exercice 2015 aura été marqué par la révision à la baisse des prix des médicaments
 

Une nouvelle tête pour une nouvelle dynamique, c’est en substance ce qu’il faut retenir du changement qui vient de s’opérer chez les industriels nationaux du médicament. C'est Ayman Cheikh Lahlou, directeur général de Cooper Pharma, qui vient d'être élu à la tête de l’Association marocaine de l’industrie pharmaceutique (AMIP). Mais plus qu’un changement de main sur les dossiers chauds du secteur, c’est un nouveau souffle que veut prendre le secteur pour libérer son potentiel de croissance. L'équipe est composée de neuf membres, notamment le président sortant Ali Sedrati, Lamia Tazi (Sothema), Yasmine Lahlou Filali (Pharma5) et Salim El Guermai (Galenica). «Ce nouveau bureau est constitué de jeunes pharmaciens et économistes, mais qui ont une bonne maîtrise des questions pharmaceutiques de l’heure et une expertise de l’industrie», décrit-on aurpès de l'Amip.  
Ce qui est certain, c’est que le premier dossier sur la pile qui l’attend sur son bureau, à court terme, est celui de la finalisation des écosystèmes industriels du secteur. «Le renforcement des capacités industrielles et la fabrication locale, pour garantir l’approvisionnement du pays en médicaments, sont en tête des priorités», explique un responsable de l’Amip. La corporation a déjà raté sa première opportunité de décollage industriel, entre un contrat-programme inachevé dans le plan Emergence, et une feuille de route qui tarde encore à se matérialiser dans le Plan d’accélération industrielle (PAI). Aujourd’hui, avec la baisse des prix imposée par le gouvernement sur 2.500 produits, les opérateurs nationaux s’impatientent pour les mesures d’accompagnement promis par la tutelle. Celles-ci devraient justement figurer dans les contrats de performance que les industriels sont en train de négocier avec le département de l’Industrie. «Nous avons mis en place une commission et tenons des réunions régulièrement», explique-t-on auprès de l’Amip. Selon les premières indiscrétions obtenues sur l’ébauche de ce plan industriel, quelque 800 millions de DH (à 50/50 pour la chimie-parachimie et la pharmacie) ont déjà été calés pour soutenir les investissements du secteur. Quatre filières de l’industrie ont également été identifiées, pour un chiffre d’affaires additionnel de 10,6 milliards de DH à l’horizon 2020 et la création de plusieurs milliers d’emplois.
Le secteur compte aujourd’hui 45 unités industrielles de production qui assurent plus de 65% des besoins nationaux en médicaments. A fin 2015, le chiffre d’affaires de l’industrie pharmaceutique privée a quasiment stagné à 8,9 milliards de DH (0,9%), après avoir plongé à -1,6% en 2014 par rapport à 2013. En volume, par contre, le secteur a enregistré une légère croissance de 2,4%, mais qui reste inférieure aux évolutions relevées en 2014 qui sont de l’ordre de 3,2%. Ce qui biaise l’impact attendu de la baisse des prix sur la croissance des volumes. L’innovation, la R&D et la coopération Sud-Sud sont aussi parmi les priorités du groupe. Une part de 10% de la production nationale est exportée, notamment vers les marchés subsahariens.
Safall FALL

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc