×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Agadir/Faculté de médecine et de pharmacie
    Les travaux avancent

    Par L'Economiste | Edition N°:4690 Le 20/01/2016 | Partager
    Ouverture prévue pour la rentrée universitaire 2017/2018
    3.300 médecins formés annuellement à l’horizon 2020
    Le doyen désigné et 10 professeurs déjà recrutés

    La nouvelle faculté de médecine et de pharmacie est appelée à former 3.300 médecins par an à l’horizon 2020 (Ph. Fmpa)

    Les travaux de réalisation d’un pôle hospitalo-universitaire d’excellence à Agadir vont bon train. Ayant démarré en octobre 2014, l’état d’avancement global des travaux est aujourd’hui à 85%. Le soubassement et le sous-sol sont réalisés. De même que les locaux administratifs, les amphithéâtres, les laboratoires, la bibliothèque, le centre de formation, celui de recherche et d’activités. Le marché de l’équipement est aujourd’hui lancé. Récemment, le doyen de la faculté de médecine et de pharmacie d’Agadir (FMPA) a été nommé. Il s’agit en l’occurrence du professeur Abdelmjid Chraibi, du CHU Ibn Sina de Rabat. Avant sa nomination, il a occupé successivement les postes de chef de service puis de directeur de l’UPR d’endocrinologie, diabétologie à Rabat. En ce qui concerne le corps enseignant, 10 professeurs ont déjà été recrutés, nous indique-t-on à la présidence de l’Université Ibn Zohr. La création d’une faculté de médecine et de pharmacie rentre dans le cadre de l’initiative gouvernementale de formation de 3.300 médecins par an à l’horizon 2020. Et ce, dès l’année de démarrage de la structure, à savoir la rentrée universitaire 2017/2018. «Notre ambition est de mettre l’enseignement supérieur au service du développement et de l’essor régional», déclare Omar Halli, président de l’Université Ibn Zohr. Parmi les composantes principales de ce projet, un centre de simulation, une plateforme de biologie et pathologie médicale. En plus d’un centre de formation continue. La nouvelle faculté de médecine et de pharmacie, qui s’étale sur une superficie totale 10,89 ha dont 24.000 m2 construits, a une capacité d’accueil de 4.500 étudiants. L’enveloppe budgétaire allouée à ce projet est de 315 millions de DH. Elle provient du Fonds saoudien pour le développement.
    Par ailleurs, le CHU, qui dépend du ministère de la Santé, s’étendra sur une superficie de près de 30 ha. Le lancement de l’appel d’offres concernant les terrassements a été lancé en novembre dernier. L’appel d’offres relatif aux gros œuvres et travaux secondaires suivra. Ce projet sera dédié à la formation, la médecine à distance, la chirurgie cardiovasculaire, les urgences, les maladies mentales, l’oncologie et les hémopathies. La capacité d’accueil sera de 841 lits. A terme, ce nouveau CHU permettra d’améliorer l’offre de santé au bénéfice de la population et de combler le besoin dans la région Souss Massa et dans toute la zone sud.

    De notre correspondante,
    Fatiha NAKHLI
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc