×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

L’Oriental soigne ses forêts

Par L'Economiste | Edition N°:4674 Le 23/12/2015 | Partager
Plantation de 9.490 hectares sur le plan régional en 2016
Un nouveau poumon vert pour la ville constitué de pins d’Alep, eucalyptus et torquatas

Les autorités envisagent d’intensifier les activités écologiques par la réalisation d’un reboisement de masse  (Ph. A.K.)

Le programme intégré de développement urbain de la ville d’Oujda 2013-2016 arrive à terme et ajoute 102 hectares aux espaces verts de la ville en forêts urbaines. L’espace récréatif la Colange a été inauguré par Mohammed M’hidiya, wali de l’Oriental et gouverneur de la province d’Oujda-Angad. Ce nouvel espace récréatif constitué de pin d’Alep, eucalyptus et torquata s’ajoute aux 1.200 hectares de la forêt Sidi Maâfa qui constitue le «poumon vert» de la ville. Il sera constitué d’espaces d’accueil, circuits et agrès pour la pratique sportive, tables-bancs et belvédères. Son aménagement a nécessité 3 millions de DH débloqués par le Haut commissariat aux eaux et forêts et lutte contre la désertification (HCEFLCD), la préfecture d’Oujda-angad et la commune urbaine d’Oujda. «Trois objectifs sont assignés à ces actions environnementales: promotion et valorisation des fonctions récréatives du périmètre urbain, consolidation de la ceinture verte forestière autour de la ville et intégration paysagère du périmètre forestier aux espaces verts», confie à L’Economiste Mohammed Bennani Baiti, directeur régional du HCEFLCD.
Ce weekend connaîtra aussi le lancement de la campagne de reboisement 2016. La direction régionale des eaux et forêts et de la lutte contre la désertification de l’Oriental (DREFLCD/O) prévoit la plantation de 9.490 hectares, répartie entre le reboisement, la régénération, l’amélioration sylvopastorale et l’entretien des anciennes plantations.
Ce programme vise la restauration et la consolidation des écosystèmes forestiers et touchera 7 provinces de la région de l’Oriental: 1.195 ha à Oujda, 200 ha à Berkane, 1.900 ha à Taourirt, 1.825 ha à Nador, 900 ha à Driouch, 900 ha à Jerada et 2.650 ha à Figuig. Le reboisement reste ainsi une action qui génère des bénéfices pour le territoire d’accueil. Ils sont à la fois économiques (production de bois), écologiques (lutte contre l’érosion, qualité des eaux, biodiversité) et sociaux (emplois locaux). L’augmentation de la couverture forestière est devenue une priorité qui exige la mobilisation de tous les partenaires concernés par le reboisement. «La dégradation de l’environnement et la régression du couvert forestier causée essentiellement par les conditions climatiques défavorables de la région ainsi que le surpâturage et les effets des feux de forêts, nécessitent une intervention scrupuleuse pour inverser la tendance de dégradation», note Mohamed El Khalloufi, chef de service du partenariat pour la conservation et le développement des ressources naturelles à la DREFLCD/O.

De notre correspondant,
Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc