×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Une nouvelle vie pour le port de Dakhla

Par L'Economiste | Edition N°:4673 Le 22/12/2015 | Partager
L'Agence nationale des ports lance une étude de requalification
Positionnement géographique idéal pour certaines activités de plaisance et sports nautiques
Les travaux d’extension récents ont permis l’amélioration des prestations

La nouvelle halle aux poissons du port de Dakhla, actuellement en construction, va améliorer la vocation commerciale du port de pêche et conforter le rôle de contrôle des services locaux (Ph SB)

Alors que le méga-projet du port «Dakhla Atlantic» est annoncé en grande pompe, le port actuel de pêche envisage déjà une seconde vie. Une étude sur la requalification du port de pêche de Dakhla sera bientôt lancée par l’Agence nationale des ports (ANP), dans le cadre de son projet d’entité 2016-2020. Cette étude permettra de repositionner et de définir de nouvelles vocations pour le port, tout en prenant en considération ses caractéristiques. «Plusieurs axes de développement sont envisagés pour le port actuel. Le but de cette étude est de déterminer le meilleur scénario pour repositionner le presqu’îlot de Dakhla», note Messaoud Achbad, directeur du port de Dakhla. En effet, après le déplacement des activités de pêche, principale activité du port actuel, l’activité plaisance et croisière, avec une dimension plus importante pour les sports nautiques semble la plus intéressante. Le positionnement géographique à l’entrée de la baie de Dakhla est un atout majeur pour le port. Quasi-absence de vagues et vents assez forts, ce qui est idéal pour les sports de glisse nautique (kitsurf et windsurf). Une marina pourrait être envisageable également, avec possibilité d’accueillir des bateaux de croisière. A noter que le port enregistre 4 escales par an de bateaux de croisière de moyenne taille (120-130 m). L’étude devrait réaliser un benchmark avec des ports nationaux qui ont vécu la même transformation comme les ports d'Agadir et Tanger, mais aussi internationaux. Ceci en prenant en considération les caractéristiques du port de Dakhla, faisant l’objet récemment de travaux d’extension. Ainsi, le complexe portuaire de Dakhla est composé de deux ports: ancien port ou «Port ville» et le nouveau port ou «Port îlot». Les deux ports sont raccordés via une digue longue de plusieurs centaines de mètres. Le port a traité depuis sa mise en service en 2001 plusieurs types de trafic: conteneurs, hydrocarbures, RoRo et croisières. Le nouveau port offre désormais une plateforme disposant d’une infrastructure de base répondant mieux à la demande de ses usagers afin de contribuer au développement régional. Certes, l’activité actuelle du port de Dakhla tourne autour de la pêche comme la manutention des produits de pêche, l’exportation du poisson congelé et la manutention à bord des activités de la pêche hauturière. Mais à côté de ces activités, le port propose des services dans le ravitaillement des navires en eau et électricité, la location d’engins de parc ainsi que la prestation de pilotage et lamanage. Après le projet d’extension en 2013 qui a mobilisé un budget de 400 millions de dirhams, de nouveaux éléments ont été rajoutés afin d’améliorer les prestations du port. Aujourd’hui, le port de Dakhla, de par sa proximité de la zone de stock C, accueille les débarquements de poisson pélagique frais et la pêche hauturière ainsi que la pêche côtière. Il y a également un trafic commercial induit  par l’activité de pêche consistant en l’export du poisson congelé et l’import des hydrocarbures. Par ailleurs, à l’arrière du port se trouve une zone industrielle portuaire s’étendant sur une superficie d’environ 270 ha. La zone aménagée du port (ZAP) couvre  une superficie de 60 ha dotée de plusieurs infrastructures de base. On retrouve ainsi un réseau de  distribution d’eau potable ainsi qu’un réseau d’assainissement des eaux usées émanant des unités installées. La zone dispose également d’un réseau électrique moyenne et basse tension, une desserte téléphonique et un réseau viaire. Une superficie de 13,5 ha de la zone portuaire déjà aménagée sera réservée au projet de la future zone franche d’exportation.

La pêche, épine dorsale

Le trafic global du port de Dakhla enregistré lors de l’exercice 2014 est de 750.000 tonnes. L’activité intrinsèque du port de Dakhla tourne principalement autour de l’exploitation des ressources halieutiques de la région. Ainsi, les principales activités du port sont le poisson pélagique avec 299.610 t, la pêche hauturière avec 8.149 t, la pêche côtière avec 168.625 t et le poisson congelé destiné à l’export avec 102.330 t. Dans le cadre du nouvel accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, des opérations de transbordement de produits de la pêche de bateau à bateau sont réalisées au niveau du port de Dakhla. L’opération, qui se faisait dans l’informel auparavant, se fait aujourd’hui sous le contrôle des services douaniers et sanitaires du port. Le volume d’hydrocarbures enregistré pour l’exercice 2014 est de 171.114 tonnes. Le trafic de croisière est quant à lui de 210 px.

De notre correspondante,
Sabrina BELHOUARI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc