×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

La tension monte entre Moscou et Ankara

Par L'Economiste | Edition N°:4661 Le 04/12/2015 | Partager
Les négociations pour le projet de gazoduc TurkStream suspendues
Sanctions économiques et escalade verbale

Malgré la médiation de Washington, la Russie est passée aux attaques personnelles dans la crise qui l’oppose à la Turquie. Le président russe Vladimir Poutine a accusé directement le président Recep Tayyip Erdogan et sa famille de profiter de la contrebande de pétrole à laquelle se livre l’EI en Syrie. Les représailles se multiplient des deux côtés (Ph. AFP)

Le torchon brûle entre Moscou et Ankara en crise ouverte depuis la destruction d’un avion bombardier russe par l’armée turque. Outre les accusations et les attaques verbales, les deux pays ont suspendu leurs négociations pour le projet de gazoduc TurkStream qui devait alimenter la Turquie et à terme le sud de l’Europe. Les travaux de la Commission économique chargée de ce projet avaient cessé dans le cadre des mesures de rétorsion adoptées par Moscou contre Ankara.
Pour essayer d’apaiser les tensions entre les deux pays une réunion ministérielle de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) était prévue jeudi 3 décembre à Belgrade. Les ministres des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov et turc Mevlüt Cavusoglu devaient se rencontrer à cette occasion. Le secrétaire d’Etat américain John Kerry participe aussi à cette réunion. Les discussions doivent concerner aussi les crises auxquelles fait face la communauté internationale: Ukraine, migrants, guerre en Syrie et lutte contre les groupes jihadistes. L’Allemagne devait y prendre la présidence tournante de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, prenant la relève de la Serbie.
Jusqu’à présent, les hauts responsables russes ont refusé tout contact avec leurs homologues turcs. Après avoir refusé de prendre les appels téléphoniques du président turc Recep Tayyip Erdogan, le président russe Vladimir Poutine l’a évité lors de la COP21 à Paris.
Poutine ne décolère pas. Moscou avait même accusé nommément le président Erdogan et sa famille de profiter de la contrebande de pétrole à laquelle se livre l’organisation Etat islamique (EI) en Syrie. En réaction, le chef de l’Etat turc dont les propos sont rapportés par l’AFP, avait aussitôt réagi en menaçant de représailles si Moscou «continuait à propager des calomnies».
Les Etats-Unis ont maintes fois appelé Ankara et Moscou à se parler afin de faire baisser la température. Washington a même démenti les accusations de Moscou sur l’implication de dirigeants turcs dans le trafic de pétrole produit par le groupe Etat islamique. Mais la situation se complique. Les autorités russes exigent des excuses officielles d’Ankara. Erdogan a refusé, mais a réaffirmé que la Turquie adopterait une «approche mesurée face aux réactions émotionnelles de Moscou».
F. Z. T.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc