×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Culture

Festival du film de Marrakech
Le casting de cette année

Par L'Economiste | Edition N°:4661 Le 04/12/2015 | Partager
Francis Ford Coppola à la présidence du jury
Hommage aux icônes Bill Murray, Willem Dafoe, le Koréen Park Chan-Wook et Kamal Derkaoui
«Insoumise» de Jawad Rhalib en compétition

15 ans. Une date importante pour tout festival et celui

Le comédien américain Bill Murray sera à Marrakech à double titre. D’abord en tant que membre du casting du film «Rock the kasbah» de Barry Levinson projeté à l’ouverture du festival. Et puis le festival de Marrakech va rendre un hommage à cet acteur qui a été dirigé par les cinéaste les plus exigeants comme Lars von Trier, Abel Ferrara, Wes Anderson, David Lynch, mais aussi Sam Raimi, Oliver Stone ou Kathryn Bigelow

du film international de Marrakech (FIFM) va fêter cet anniversaire en apothéose. C’est aujourd’hui, vendredi 4 décembre, que le rideau se lève sur sa 15e.
Devenu une marque de fabrique, le FIFM est un des événements les plus attendus du monde du cinéma. Et comme chaque année, il consacrera 9 jours au cinéma d’abord. C’est ainsi que la compétition officielle 2015 compte quinze longs métrages choisis toujours avec le même principe: diversification et recherche de jeunes talents. C’est le fil rouge qui relie les films de la compétition avec l’ouverture sur les jeunes cinéastes qui ont fait l’événement cette année ou qui ont attiré l’attention des critiques et des cinéphiles. Plus des deux tiers des films en lice pour l’Etoile d’or sont soit une première ou une seconde œuvre. Cette rigueur est le témoin d’une volonté intangible de souligner la quête de sens et de vérité des œuvres présentées.
Autre caractéristique, la diversité géographique. Les films en compétition sont du Japon au Brésil, en passant par la Corée du Sud, l’Inde, le Kazakhstan, l’Iran, la Turquie, le Liban, l’Islande, le Danemark, la Belgique, le Canada, l’USA, le Mexique et le Maroc bien sûr avec une coproduction belgo-marocaine. «L’Insoumise» de Jawad Rhalib qui, après une expérience intéressante dans le documentaire, se lance dans la fiction avec un premier film déjà en compétition.

Figure incontournable du cinéma indien depuis les années 1990, Madhuri Dixit est une des comédiennes du film bollywodien dans toute sa splendeur. Elle a été récompensée et célébrée dans son pays, notamment après son rôle dans «Devdas», grand succès du box office international. Et cette année, elle recevra un hommage au FIFM

Des œuvres qui seront scrutées et jugées par un jury présidé par un monstre sacré du cinéma: Francis Ford Coppola. Le cinéaste américain, détenteur de plusieurs récompenses dont cinq Oscars et deux Palmes d’or au festival de Cannes, sera soutenu dans ses missions pour juger le cru du FIFM 2015 par un casting composé de réalisateurs et d’acteurs de renommée. Il s’agit, entre autres, de la cinéaste japonaise Naomi Kawase, de Jean-Pierre Jeunet (France), la comédienne indienne Richa Chadda, une des figures les plus connues du cinéma bollywoodien ou encore l’actrice marocaine Amal Ayouch.
Et au grand bonheur des cinéphiles, hors compétition, une centaine de films seront projetés tout au long du festival avec quelques premières du moins au Maroc. C’est le cas du film d’ouverture Rock the kasbah de Barry Levinson avec Bill Murray à qui le festival rend un hommage, et le film de clôture Carol de Todd Haynes avec notamment Cate Blanchett dans une histoire d’amour, insolite et subtile. La section hors compétition reste fidèle à sa programmation ouverte sur de nouveaux films, grand public avec des

Plus connu par le «Le Parrain», le réalisateur Francis Coppola a enchaîné les succès avec, notamment, Apocalypse Now, Dracula ou Conversation secrète et sera un des réalisateurs les plus récompensés. Il présidera le jury de la 15e édition du FIFM

stars et des thématiques fortes, et programme ainsi le nouveau film marocain «La marche verte» de Youssef Britel.
Il y aura aussi un focus sur le cinéma canadien puisque cette année, le FIFM rend hommage au 7e art canadien. Profondément ancré dans la culture nord-américaine, ce cinéma a su imposer son identité propre grâce à l’intégration de la pluralité linguistique et ethnique de la nation canadienne. Ses producteurs, ses distributeurs et ses acteurs vont ainsi être de la partie.
Hommage aussi à 5 grands «acteurs» du cinéma dont le comédien et réalisateur Bill Murray, figure iconique du cinéma d’auteur américain qui a su se mettre au service des auteurs les plus exigeants comme Lars von Trier, Abel Ferrara, Wes Anderson, David Lynch, mais aussi Sam Raimi, Oliver Stone ou Kathryn Bigelow.
Un autre américain sous les feux de la rampe: Willem Dafoe qui a une carrière riche de plus 80 films dont «La dernière tentation du Christ», tourné justement au sud marocain. La star indienne Madhuri Dixit, figure incontournable du cinéma indien depuis les années 1990, sera aussi honorée tout comme le scénariste et producteur Park Chan-Wook, auteur du film «Stoker», sorti en 2013, brillamment interprété par Nicole Kidman. Du Maroc, c’est le directeur photo Kamal Derkaoui et dont le talent est reconnu au niveau national et en dehors des frontières qui sera récompensé lors d’une soirée d’hommage. Le festival du film international de Marrakech, c’est aussi ses master class. Trois grands noms du cinéma international les assureront cette année.
Badra BERRISSOULE

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc