×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Entreprises

Renault: Une école de management pour la relève

Par L'Economiste | Edition N°:4661 Le 04/12/2015 | Partager
Au terme de sa mission, Jacques Prost, DG du groupe, revient sur les grands moment de l’usine
La jeunesse des équipes et leur rapidité d’apprentissage, ce qui l’a le plus marqué

«L’indicateur le plus fiable pour apprécier la qualité du travail, c’est le taux de retour des véhicules. Il n’y pas de décalage entre les voitures fabriquées à Tanger et celles qui le sont ailleurs», tient à préciser Jacques Prost, directeur général de Renault au Maroc (Ph. Renault)

- L’Economiste: Qu’est-ce qui vous a le plus marqué, après trois ans de mandat au Maroc?
- Jacques Prost:
Dès mon arrivée, j’ai été très impressionné par la vision que le pays se donne, en particulier pour l’industrie. Certes, nous avons fait partie des premiers gros investissements, mais c’est une vision pérenne vu que d’autres constructeurs suivent le pas. Cette continuité est extrêmement importante pour le pays qui a mis en place une stratégie attractive pour capter les investissements. A force d’aides et de facilitations, d’autres constructeurs arrivent. Ils contribueront à développer le tissu de fournisseurs dans le cadre des écosystèmes. Une politique qui impressionne et surtout donne une image très stable du pays.
- Au niveau du groupe qu’est-ce qui a attiré votre attention?
- La jeunesse. Nous avons des équipes très jeunes, qui apprennent très vite, la moyenne d’âge est de 31 ans sur l’usine de Tanger par exemple. Et la qualité du travail est au rendez-vous. La meilleure façon d’apprécier le travail que font ces jeunes et leur apprentissage reste le taux de retour des voitures fabriquées. Ces véhicules sont envoyés à 90% vers l’export en Europe et je peux vous assurer qu’il n’y a pas de décalage entre les voitures construites à Tanger et celles fabriquées dans d’autres sites.
- Depuis votre arrivée, le groupe Renault a augmenté de taille, sa production a doublé, comment voyez-vous le futur?
- Tout ce que je peux vous dire, c’est que ce n’est pas encore fini. En effet, cette année, nous allons atteindre les 300.000 voitures construites, avec nos deux usines, (240.000 pour Tanger et 60.000 à la Somaca). La prochaine étape, c’est d’aller vers les 400.000 unités (avec 340.000 qui rempliraient totalement l’usine de Tanger et les 60.000 de la Somaca).
 Il faudra bien sûr que le marché européen continue de progresser, ce qui nous avantage beaucoup aujourd’hui. Cela nous a permis d’avoir une vraie évolution de croissance nous obligeant d’ouvrir tant à la Somaca qu’à l’usine de Tanger une équipe de nuit pour pouvoir  satisfaire la demande.
- Quels sont les chantiers que vous allez regretter de ne pas avoir menés à terme?
- Le chantier qui me soucie le plus, c’est donner un avenir à chacun des membres de nos équipes. Nous avons déjà entamé un travail que l’on a appelé la gestion dynamique des compétences. Il s’agit d’une vision des besoins de l’entreprise en 2020 en termes de compétences.
Au vu des compétences, chaque manager doit de faire une  proposition de perspective d’évolution de carrière pour ses subalternes. C’est un programme qui est capital vu qu’il y a de la concurrence qui arrive et qu’évidemment, la perturbation de l’entreprise viendra d’abord du côté des ressources humaines. La concurrence pourrait être tentée de chercher parmi les salariés de Renault pour aller plus vite. La gestion des compétences et le management restent pour moi la base de ce qui va permettre de construire dans la durée le groupe Renault. C’est le message que je voudrai passer à mes managers.
 - Quel a été votre challenge?
- Je crois que chaque directeur ajoute sa pierre à l’édifice. La mienne? On m’a demandé de faire en sorte que Renault Maroc ne soit pas un patchwork avec le commercial d’un côté et l’industriel de l’autre. L’objectif était d’en faire une équipe globale, un  véritable groupe et je crois que nous en avons jeté les bases pour en faire un groupe industriel et commercial.

Une vie pleine de défis

Pour Prost, l’automobile n’est pas seulement un métier, c’est une passion. Quand il parle de Renault, on voit un manager qui s’exprime avec ses tripes et chez qui l’élément humain est au centre des préoccupations. Né en 1953, Jacques Prost débute sa carrière en tant que motoriste chez Renault en 1978. Sept ans plus tard, il deviendra chef du service études d’Alpine, un passage qui l’a marqué et qu’il se remémore avec beaucoup d’émotion. Après un passage par la direction de l’usine de Cléon, il devient directeur du projet de la Clio 3. Après d’autres responsabilités en France Métropolitaine, il devient, au 1er novembre 2012, directeur général du groupe Renault au Maroc. Il aura la lourde tâche de regrouper les différentes entités ralliées à Renault au Maroc sous un même toit, chose qu’il réussira avec la mise en place du Groupe Renault au Maroc structuré autour de Renault commerce, la Somaca et Renault Tanger. 

Propos recueillis par Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc