×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Attentats de Paris
    La communauté internationale se mobilise

    Par L'Economiste | Edition N°:4650 Le 19/11/2015 | Partager
    Des rencontres prévues entre Hollande et les chefs d’Etat américain et russe
    Objectif: former un front unique pour détruire la menace Daesh

    Face au drame qui a frappé de plein fouet la France vendredi dernier, le pays retrousse les manches et cherche à éradiquer une fois pour toute la menace terroriste Daesh qui a entraîné la mort de 129 personnes. L’Hexagone a ainsi décidé de demander du renfort à la communauté internationale et de mobiliser la majorité de ses alliés face à l’ennemi commun. Le président français doit ainsi rencontrer les chefs d’Etat américain et russe dans les jours qui viennent pour former une coalition unique visant à détruire l’organisation jihadiste Etat islamique (EI). Au cœur du pays et de sa capitale, l’enquête se poursuit et la traque aux jihadistes continue dans un climat tendu.
    La France a décidé de réclamer l’aide de ses alliés. C’est ainsi que François Hollande s’entretiendra à ce sujet avec Barack Obama le 24 novembre à Washington et avec Vladimir Poutine le 26 novembre à Moscou. Objectif: constituer une force de frappe unique pour détruire Daesh. Le président russe a déjà ordonné à sa marine de «coopérer» avec l’Hexagone. Du côté américain, le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a prôné lors d’une visite officielle à Paris une coopération accrue entre la France et les Etats-Unis pour combattre l’organisation terroriste en Irak et en Syrie.
     «Nous allons prendre ensemble avec la France des mesures dans tous les domaines pour augmenter nos efforts et notre action contre Daesh», a-t-il déclaré dans la cour de l’Elysée. Lors d’une réunion du G20 en Turquie, dont l’un des principaux thèmes était la lutte contre le terrorisme, Kerry a affirmé que les Etats-Unis augmenteront les échanges d’information avec la France et intensifieront le contrôle des frontières pour serrer l’étau autour de l’EI. Paris a également demandé l’assistance militaire des pays de l’Union européenne (UE), après une nouvelle nuit de bombardement à Raqa, fief de l’organisation terroriste dans le nord de la Syrie.

    Traque à Saint-Denis

    Cinq jours après les attentats de Paris, la traque continue dans les rues de la capitale. Une fusillade a ainsi éclaté le 18 novembre vers 4h du matin au cours d’un assaut de la police dans le centre de Saint-Denis. Et le bilan est lourd. Deux terroristes sont morts, dont une femme kamikaze retranchée dans l’appartement où elle s’est fait exploser! Elle était soupçonnée d’avoir hébergé Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats! Cinq policiers du Raid ont été légèrement blessés. Au total, sept personnes ont été interpellées.

    Karim AGOUMI
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc