×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Finances-Banques

    CFG Bank a mobilisé plus de 300 millions de DH

    Par L'Economiste | Edition N°:4648 Le 16/11/2015 | Partager
    Des investissements dans la technologie
    Mais aussi dans le réseau et les ressources humaines

    Souad Benbachir, administrateur directeur général de CFG Bank (Ph. CFG Bank)

    - L’Economiste: Si vous ne compter pas concurrencer la banques traditionnelles, quelles sont alors vos ambitions?
    - Souad Benbachir:
    Effectivement, nous n’avons aucunement la prétention de rivaliser avec les grandes banques marocaines, qui ont toutes entre 50 et 100 ans d’histoire, et ont depuis l’Indépendance façonné l’économie nationale et activement participé à son développement. Notre ambition est plus modeste. Après avoir été les premiers à démocratiser l’épargne et les marchés financiers, notamment avec Dar Tawfir depuis 2001, avoir été également les premiers à lancer des activités de banque privée, nous souhaitons aujourd’hui mettre un service bancaire premium à la disposition du plus grand nombre.
    Concrètement, CFG Bank se veut une banque à taille humaine pour tous les clients exigeants, quels que soient leur âge ou leur niveau de revenu, et sensibles à la qualité de service. De fait, nous ambitionnons d’accroître notre base de clientèle de quelques dizaines de milliers de clients à travers le Royaume sur les cinq prochaines années.
    - Votre «petit» réseau GAB ne risque pas de freiner les ardeurs d’une clientèle totalement autonome?  
    - Nos guichets automatiques reçoivent les dépôts d’espèces et de chèques 24h/24 et 7j/7, mais en effet nous lançons CFG Bank avec un réseau restreint. Cependant, il sera significativement et rapidement étendu au cours des deux prochaines années dans les principales villes du Royaume. Au-delà de la cinquantaine de guichets automatiques qui équipera nos agences dans les 4 à 5 ans à venir, notre objectif est de pourvoir les principales villes d’un nombre adéquat de GAB, en fonction des modes de consommation de nos clients et de leur localisation géographique. Mais en attendant le développement de notre réseau GAB, tous nos forfaits prévoient un certain nombre de retraits offerts dans les guichets des banques consœurs.
    Notre site internet cfgbank.com, ainsi que notre centre d’opérations téléphoniques, viennent, par ailleurs en appui de notre réseau de guichets automatiques. Nos clients pourront par exemple effectuer des virements par téléphone ou commander un chéquier, et ainsi conserver une large autonomie pour leurs opérations courantes à distance.
    - Outre le courage, la création d’une banque nécessite d’importants investissements. A combien s’élève l’enveloppe que vous y avez consacré?
    - En effet, une fois la décision prise et l’agrément bancaire obtenu, il a fallu passer à la phase de développement de notre projet. Des investissements importants ont été engagés à trois niveaux: la technologie, avec la mise en place d’un système d’informations aux meilleurs standards internationaux; le réseau d’agence, avec le réaménagement de notre réseau historique et la construction de nouvelles unités, à Rabat notamment où nous inaugurerons début 2016 notre siège régional, le capital humain enfin, à travers le recrutement et la formation de quelques dizaines de collaborateurs issus des meilleures écoles. Tous ces investissements représentent plus de 300 millions de DH réalisés au cours des cinq dernières années.
    - Vous adressez-vous également à la clientèle des entreprises (TPE et PME) et comment?  
    - Nous servons déjà depuis plusieurs années les entreprises de toutes tailles dans le cadre de nos activités historiques (conseil, placement de trésorerie…). Avec le lancement de CFG Bank, notre nouvelle offre bancaire est destinée, pour le moment, principalement à la clientèle des particuliers et des professions libérales.
    Propos recueillis par M. A. B.
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc