×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Un master en muséologie lancé à Rabat

    Par L'Economiste | Edition N°:4630 Le 20/10/2015 | Partager
    Signature d’un partenariat entre l’université de Rabat et le Musée Mohammed VI
    Formation de profils dans la régie, la gestion des collections et la restauration des œuvres

    Avec cet accord, l’Université Mohammed V-Rabat et la Fondation nationale des musées vont renforcer leur partenariat dans le domaine de la formation en muséologie

    Le Musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain (MMVI) célèbre son premier anniversaire. Une commémoration marquée par l’ouverture sur les universités marocaines. Pour sceller cette avancée, un protocole d'accord a été signé au siège du musée à Rabat, avec l’Université Mohammed V-Rabat (UM5-Rabat), le premier de son genre avec une université marocaine. «L'objectif de cet accord est de mettre en place des programmes conjoints de formation, de recherche-développement et en particulier la création d’une chaire en muséologie», est-il précisé. Ce qui va permettre «de mieux faire connaître les métiers de la muséologie à la jeune génération qui représente l’avenir des musées au Maroc». Pour Said Amzazi, président de l’UM5-Rabat, cette convention s’inscrit dans la volonté de son établissement d’introduire une dimension culturelle et artistique au sein de l’université concrétisée par la création d’une chaire en muséologie qui sera domiciliée à la Faculté des lettres et sciences humaines de la capitale. Parmi les objectifs de cet accord, la mise en place d’un master qui sera ouvert aux étudiants à partir de l’année universitaire prochaine, selon Amzazi. Il s’agit d’un master spécialisé en muséologie et en muséographie/scénographie en collaboration entre la Faculté des lettres et la Fondation nationale des musées (FNM). Les lauréats de ce master vont permettre de répondre aux besoins du marché marocain qui affiche un déficit dans ces profils spécialisés notamment dans les métiers de la régie et la gestion des collections ainsi que la restauration des œuvres. «Ce qui va confirmer que le musée, au-delà de sa vocation culturelle, est également un vecteur de développement économique par la création des postes d’emploi», avance Mehdi Qotbi, président de la FNM. Ce dernier rappelle que sa fondation assure actuellement la gestion de 14 musées situés dans différentes villes du pays. Le volet formation continue est également présent dans le cadre de cette convention au profit notamment des architectes et du personnel de la FNM. Sans oublier la possibilité de développer des projets de recherche dans le domaine des sciences muséologiques. A travers cet accord, le président de l’université de Rabat cherche un positionnement à l’international. Ainsi, avec la FNM, il ambitionne de «labelliser cette chaire, Chaire Unesco en muséologie et patrimoine mondial à l’UM5-Rabat». Elle va compléter la liste des 10 chaires dont dispose déjà le Maroc.o
    Noureddine El AISSI
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc