Culture

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4622 Le 07/10/2015 | Partager

• 13e biennale de Lyon: Hicham Berrada primé
L’artiste marocain Hicham Berrada a été primé meilleur artiste francophone lors de la 13e Biennale de Lyon qui se tient depuis le 10 septembre jusqu’au 3 janvier 2016 sous le thème «La vie moderne». C’est son œuvre «Mesk-ellil», littéralement «musc de la nuit» en arabe, «cestrum nocturnum» en latin ou encore «jasmin de nuit» en français, qui lui a valu ce prix. Comme dans chacune des œuvres de l’artiste, l’on retrouve son univers où lumière et nature conversent.
Cette fois-ci, dans un environnement teinté de bleu, pousse une plante arbustive connu pour le parfum très intense de ses fleurs et ne s’ouvrant que la nuit dans un jardin clair-obscur dans lequel règnent les mesk-ellils. La particularité de cette installation est d’inverser le cycle jour/nuit de la plante afin que les visiteurs puissent profiter de l’expérience sensorielle et olfactive de ce jardin de nuit. Hicham Berrada est né à Casablanca en 1986. Il vit et travaille à Paris et a participé à de nombreuses expositions internationales prestigieuses dont récemment le Palais de Tokyo et le Caroussel du Louvre à Paris ou encore au PS1 à New York.
• Mansouri représente le Maroc à la 6e biennale de Pékin
Après avoir représenté le Maroc lors de la 5e Biennale de Pékin, l’artiste-peintre Mohammed Mansouri Idrissi est à nouveau invité à la 6e Biennale de 2015. Organisée par la Chine, et à son image, l’exposition gargantuesque d’arts plastiques expose près de 600 œuvres jusqu’au 15 octobre au Musée national de Chine. Cette manifestation artistique table sur pas moins d’un million de visiteurs, une aubaine tant pour l’artiste que pour le pays qu’il représente.
Cet évènement d’une grande ampleur est considéré comme une plateforme d’échanges internationaux respectant la diversité et le pluralisme culturel. Son objectif est principalement la valorisation de  l’égalité entre les cultures orientales et occidentales ainsi que la promotion de l’harmonie entre les nations  à travers les arts plastiques contemporains. Cette édition connaît la participation de 3.000 intervenants (artistes, critiques, galeristes, conférenciers, universitaires, professionnels du marché de l’art…) issus de 80 pays. Il est important de souligner que le travail de Mansouri a déjà été repéré par la Chine en 2011, à Pékin et Ningxia, lors du «Famous arab painters workshop in China».
• Nawal Sekkat fait son entrée  à Drouot Richelieu
C’est la consécration pour l’artiste plasticienne Nawal Sekkat qui a récemment fait son entrée dans la prestigieuse maison de vente aux enchères parisienne, Drouot Richelieu, juste après son exposition à succès «Une œuvre dérivée d’une autre» à Bab Rouah. Sur les quatre œuvres proposées lors de la vente en septembre, 3 lots ont été adjugés, une belle surprise pour l’artiste qui poursuit son ascension à l’international. Nawal Sekkat est une vraie passionnée pour qui l’expression artistique est un besoin.
Diplômée de l’Ecole technique d’arts plastiques de Casablanca, elle suivra plusieurs formations en France pour se perfectionner. L’artiste plasticienne a participé à plusieurs expositions collectives et individuelles au Canada en France et au Maroc. Ses œuvres ont également intégré des collections privées et publiques.
A. B.
 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc