×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Finances-Banques

Les banques en difficulté dans l’activité de détail

Par L'Economiste | Edition N°:4584 Le 07/08/2015 | Partager
L’atonie du crédit et le coût du risque…les menaces
Des résultats sous pression, prévoit Fitch Ratings
Toutefois, les notations des banques épargnées pour le moment

 La montée des impayés dans le secteur bancaire pourrait affaiblir les bénéfices des banques surtout qu’elles ne bénéficieront pas dans les mêmes proportions que les deux dernières années des résultats des activités de marché. La sinistralité est surtout importante dans le portefeuille des TPME. Mais, les difficultés de quelques grands comptes pourraient secouer certains opérateurs

La mollesse de la croissance du crédit et l’escalade des impayés, surtout des entreprises ne font pas les affaires des banquiers. Les résultats semestriels viendront éclairer la lanterne. En attendant, les réalisations de Société Générale Maroc, dévoilées par sa maison mère confirment les difficultés de la banque de détail sur le marché domestique. Mais tout le monde ne sera pas touché de la même façon. Attijariwafa bank, BMCE Bank et BCP, pourront capitaliser sur leurs activités africaines.
Les banques souffrent du manque de vigueur des activités non agricoles. Leur croissance est cantonnée à 2% sur les deux premiers trimestres de l’année. Or, 96% du crédit, soit un encours de 745 milliards de DH est concentré sur les secteurs secondaire et tertiaire. Aujourd’hui, les analystes de Fitch Ratings s’inquiètent de la détérioration de la qualité du portefeuille des banques dans une note sur le secteur.
Les créances en souffrance des banques au Maroc ont augmenté de 20 milliards de DH en trois ans pour s’établir à 55 milliards de DH à fin juin.
La sinistralité s’améliore sur la clientèle des ménages, en revanche, il n’y a guère d’amélioration sur les entreprises. Les PME et les TPE sont les plus fragilisées dans le contexte actuel. Le taux d’impayés sur cette population d’entreprise est 1,5 fois plus élevé que la moyenne générale. Cela dit les difficultés de quelques grands comptes à l’image des groupes immobiliers et de la Samir pourraient secouer le secteur.
Globalement, les remarques de Fitch ne sont pas à proprement dit une surprise. Sur plusieurs points, l’agence de notation financière rejoint le constat de Bank Al Maghrib, notamment sur le risque de crédit. Idem sur la concentration des prêts sur certaines contreparties. La banque centrale travaille actuellement sur des projets de texte pour atténuer le risque de concentration du crédit. Globalement, «les fondamentaux sont solides. Nous n’avons pas d’inquiétude par rapport à la résilience du système», assure la Banque centrale.
Malgré un contexte plus difficile, Fitch ne devrait pas toucher à la notation des banques marocaines du fait du soutien qu’il pourrait bénéficier de l’Etat ou de leurs actionnaires majoritaires en l’occurrence Société Générale pour SG Maroc et BNP Paribas pour BMCI. En revanche, une éventuelle détérioration de la note souveraine du Maroc et des groupes bancaires français impactera automatiquement celle des établissements de crédit.   
A. Lo
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc