×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
International

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4584 Le 07/08/2015 | Partager

• Ça mousse pour Heineken
Le brasseur néerlandais, Heineken, a dévoilé un chiffre d’affaires en hausse de 6,7% au premier semestre, à 9,9 milliards d’euros. Le numéro 3 mondial, qui comprend les marques Pelforth, Desperados et Fisher, a réalisé un meilleur chiffre d’affaires que ces concurrents. Le premier concurrent belge AB InBev, qui a adopté les marques Leffe, Stella Artois, Corona,…, a quant à lui reculé de 5,8% à la fin du premier semestre, atteignant un chiffre d’affaires de 21,5 milliards de dollars. La performance de Heineken peut être attribuée d’une part à la vente de sa filiale mexicaine Empaque au groupe américain Crown Holdings pour 1,2 milliard d’euros, et d’autre part, au fait que ses résultats soient en euros alors que ses concurrents sont pénalisés par la dépréciation du dollar.
• Paris et Moscou règlent le dossier Mistral
Le ministre de la Défense  français, Jean-Yves Le Drian a précisé que «La France remboursera à la Russie l’ensemble des frais engagés pour l’acquisition de ces bateaux. Leur prix initial était de 1,2 milliard d’euros. Le prix de l’accord, qui est le meilleur possible, sera inférieur puisque la Russie sera remboursée des engagements financiers qu’elle a pu mobiliser», explique-t-il. Cet accord marque la fin de huit mois d’intenses discussions autour de la livraison de deux bâtiments de guerre. En novembre dernier, les Occidentaux et le gouvernement de François Hollande ont multiplié les sanctions envers la Russie. Ce dernier est accusé de prendre part au conflit ukrainien, en soutenant les séparatistes. Une information que Moscou a toujours démentie.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc