×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:4584 Le 07/08/2015 | Partager

■ Impayés, rétention des primes,…
Le problème de recouvrement tient aux facilités de paiement accordées au client qui se sont généralisées ces dernières années sur le marché. Les intermédiaires sont «remontés» contre ce qu’ils considèrent comme un amalgame entre les impayés et la rétention des primes. Ce sont deux sujets différents, fait remarquer un professionnel. Oui, certains courtiers pratiquent de la rétention des primes, mais il est injuste de jeter l’opprobre sur toute une profession en la rendant responsable de tous les problèmes de recouvrement, confie un opérateur. Tout n’est ni blanc, ni noir, complète Faraj Benwahoud, associé-gérant du cabinet d’assurances éponyme, le seul parmi les professionnels à s’être exprimé à visage découvert. Ce qui en dit long sur la peur de représailles.
■ L’article 13 qui va tout changer

«L’intermédiaire d’assurance est tenu, avant de délivrer une attestation, de vérifier les antécédents afférents aux incidents de paiement dans l’application mise en place, à cet effet, par la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance.
S’il est fait état dans cette application d’un antécédent de non-paiement d’une prime d’assurance ou de valeur retournée impayée, l’intermédiaire doit inviter l’intéressé à régulariser sa situation ou lui apporter la preuve de sa régularisation. Faute de quoi, l’attestation ne peut être délivrée qu’après paiement».

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc