×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Analyse

Discours royal
Consulats, Mezouar au pied du mur

Par L'Economiste | Edition N°:4580 Le 03/08/2015 | Partager
Le ministre des Affaires Etrangères prié d'en finir avec le copinage
Vertement tancés, les consuls coupables d’abus seront sanctionnés avec fermeté
Courtoisie, efficacité, communication…le Souverain intervient

Fini le calvaire des Marocains résidents à l’étranger (MRE) pour établir des papiers, renouveler le passeport, ou inscrire leurs descendants à l’état civil… Le Souverain s’en mêle en personne et avec la plus grande fermeté. C’est ce qui ressort du discours du Trône et dans lequel le Roi a consacré tout un chapitre aux Marocains du monde et aux problèmes qu’ils rencontrent dans certaines de nos représentations consulaires. La balle est désormais dans le camp de deux ministres «Rnistes», à savoir Salaheddine Mezouar, en charge de la Diplomatie, et Anis Birrou, au portefeuille des MRE. On le sait, depuis des années, le Roi entoure les membres de la communauté marocaine de sa Haute sollicitude, pour améliorer leurs conditions de vie. Il est d’ailleurs l’initiateur de l’opération «Marhaba» organisée annuellement en période estivale, avec une forte mobilisation de la Fondation Mohammed V pour la solidarité. L’on se rappelle que le Souverain avait reçu, à maintes reprises, en personne, des MRE aux frontières du Royaume. Dans ses déplacements au Maroc et à l’étranger, il leur accorde tout son intérêt, entend leurs doléances, et réagit. A ce titre, la spoliation foncière dont ils sont victimes un peu partout au Maroc, ou l’affaire de Madinat Badis d’Al Hoceima éclatée après qu’un MRE ait remis le dossier au Roi, sont encore en mémoire. D’autre part, pour rendre hommage à notre diaspora, le Souverain a décoré, jeudi, nombre de MRE des plus brillants et appelé à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à l'intégration des représentants des membres de la communauté marocaine à l'étranger dans les institutions consultatives et les instances de gouvernance et de démocratie participative. «Nous appelons à la mise en œuvre des dispositions de la Constitution relatives à l'intégration de leurs représentants dans les institutions consultatives et les instances de gouvernance et de démocratie participative», a-t-il dit. Il a également recommandé l’élaboration d’une stratégie intégrée, fondée sur la synergie et la coordination entre les institutions nationales ayant compétence en matière de migration. Pour lui, «l'objectif consiste à rendre ces institutions plus efficientes au service des intérêts des Marocains de l'étranger».
Marginalisé par le gouvernement, le Conseil de la communauté marocaine à l'étranger pourrait être d’un grand apport. Il y a «nécessité de se prévaloir de son expérience et son savoir-faire accumulés, en vue de mettre en place un Conseil qui réponde aux aspirations de nos enfants à l'étranger», a souligné le Roi.
Sur un autre registre, le Souverain a ordonné de «mettre fin aux dysfonctionnements et autres problèmes que connaissent certains consulats du Royaume». Visé par ces directives, Mezouar devrait réagir dans les prochains jours. D’autant plus que le Roi a cité nommément son département. «Nous attirons l'attention du ministre des Affaires étrangères sur la nécessité de s'employer avec toute la fermeté requise à mettre fin aux dysfonctionnements et autres problèmes que connaissent certains consulats», a insisté le Roi. L’on pourrait bien s’attendre à des sanctions à l’encontre des consuls coupables d’abus envers les MRE. «J'ai eu l'occasion de prendre la mesure de leurs préoccupations réelles et de leurs aspirations légitimes…nous pensions qu'ils affrontaient des difficultés uniquement à l'intérieur du Maroc. Or nombre d'entre eux se plaignent également d'une série de problèmes dans leurs relations avec les missions consulaires marocaines à l'étranger», témoigne le Souverain. «En effet, certains consuls, et non tous Dieu merci au lieu de remplir leur mission comme il se doit, se préoccupent plutôt de leurs affaires personnelles ou de politique», renchérit-il.
A n’en point douter, certains dirigeants des représentations consulaires font du commerce (tapis, maroquineries,…) et des voyages de villégiature dans leurs circonscriptions respectives. Ceci, au lieu de promouvoir le Maroc, répondre aux besoins des MRE et accomplir leur mission. Pis encore, certains membres de la communauté attestent leur mécontentement du mauvais traitement qui leur est réservé par certains consulats, ainsi que de la faiblesse des prestations qu'ils leur fournissent, tant pour ce qui concerne la qualité de ces services, que pour ce qui est du respect des délais ou de certaines entraves administratives. «Nous attirons donc l'attention du ministre des Affaires étrangères sur la nécessité de s'employer avec toute la fermeté requise à mettre fin aux dysfonctionnements et autres problèmes que connaissent certains consulats», martèle le Souverain. «Il faut, d'une part, relever de ses fonctions quiconque a été reconnu coupable de négligence, de dédain pour les intérêts des membres de la communauté, ou de mauvais traitement à leur égard et d'autre part, il faut veiller à choisir les consuls parmi ceux qui remplissent les conditions requises de compétence, de responsabilité et de dévouement au service de nos enfants à l'étranger», affirme-t-il. Ce message est adressé également aux partis politiques qui proposent à des postes de diplomates des «militants» (surtout d’anciens ministres) en fin de parcours en guise de remerciement pour leur «loyauté».

Améliorer le contact

Le Roi a demandé également l’amélioration de l’accueil des MRE et le niveau des prestations qui leur sont fournies par les services consulaires. «S'ils n'arrivent pas à régler leurs affaires, au moins devraient-ils être bien accueillis et traités avec courtoisie et respect…Il faudrait, de manière générale, améliorer le contact et la communication avec les membres de la communauté à l'étranger, rapprocher les prestations qui leur sont destinées, simplifier et moderniser les procédures, respecter leur dignité et préserver leurs droits», a conclu le Souverain.

Youness SAAD ALAMI

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc