×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Pas de Grexit pour la Grèce

Par L'Economiste | Edition N°:4568 Le 14/07/2015 | Partager
Troisième plan de sauvetage conclu
Gestion des privatisations, TVA, retraites …
Le texte doit recevoir l’aval des Parlements

Satisfait, le Premier ministre Alexis Tsipras a assuré que son gouvernement a livré jusqu'au bout un combat juste. L’accord garantit la stabilité financière et la relance économique. Cap maintenant au Parlement
 

«Il n’y aura pas de Grexit. (...) Je suis satisfait tant de la forme que du contenu de l’accord», se félicite le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. L’accord conclu sur un troisième plan d’aide à la Grèce porte sur un montant de 82 à 86 milliards d'euros. Détails.
• D’abord légiférer: Le Parlement grec devra voter en milieu de semaine les réformes réclamées par les créanciers. Elles portent notamment sur une hausse de la TVA, une réforme des retraites, des privatisations et de l'office des statistiques. Les parlements de plusieurs pays (dont le Bundestag allemand) devront eux aussi se prononcer. D’ici le 22 juillet, le pays doit adopter un code de procédure civile et transposer en droit grec une directive sur le renflouement des banques. Des réformes plus importantes du marché intérieur sont exigées.
• Gestion des privatisations: Le gouvernement doit mettre en oeuvre un programme de privatisation plus développé à travers la création d'un fonds ad hoc qui a fait l'objet de négociations. Ce fonds devra générer 50 milliards d'euros, dont la moitié servirait à recapitaliser les banques grecques. 12,5 milliards serviront au désendettement et 12,5 milliards pour des investissements. Il sera basé en Grèce et sera géré par les autorités grecques sous la supervision des autorités européennes. A préciser que les créanciers estiment qu'il faut prévoir entre 10 et 25 milliards d'euros pour les établissements bancaires, en cas de recapitalisation ou de liquidation.
• Moderniser l’administration publique: Les projets sur la modernisation de l’administration grecque devront être présentés d’ici lundi 20 juillet. Aussi la normalisation des relations avec les institutions (Commission, BCE, FMI) est exigée. Les créanciers sollicitent également une modernisation du système du travail ainsi qu’un renforcement du secteur financier.
• Les besoins urgents: Les ministres des Finances examineront la question d’un financement relais à court terme. Lundi 13 juillet a eu lieu une autre réunion de l'Eurogroupe. Celle-ci devait décider d'une solution transitoire pour permettre à Athènes de tenir financièrement jusqu'à la mise en oeuvre du plan. Il s’agit surtout de lui permettre de faire face à ses besoins urgents (12 milliards d'euros d'ici mi-août) et de lui permettre de payer ce qu'elle doit, notamment au FMI. Le Fonds continuera d'être associé au programme grec, y compris au-delà de l'échéance de mars 2016, date à laquelle il devait s'achever.
• Les marchés européens satisfaits: Ils ont réagi positivement à l'accord. Celui-ci devrait réduire les incertitudes et donc l'aversion au risque, soulignent les stratégistes. Pratiquement toutes les bourses mondiales (Paris, Francfort,  Londres, Madrid, Milan …) étaient en hausse. C’était le cas aussi pour les asiatiques. Là les marchés surveillent de très près les turbulences boursières en Chine après trois semaines de dégringolade.
F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]te.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc