×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Société

Nicole Elgrissy a la tolérance chevillée au corps

Par L'Economiste | Edition N°:4563 Le 07/07/2015 | Partager
2e roman de l’écrivaine marocaine
Une analyse sans concessions de la vie des femmes

Nicole Elgrissy, conceptrice de l’émission éducative Bghit Naaraf ou “je veux savoir”, sort son 2e roman, “Dames de coeur sur le carreau”, qui vient de paraître en librairie, pour parler de ces femmes marocaines qui ont pu confondre évolution et révolution

Se perdre entre modernité et tradition. Facile de tomber alors dans les contradictions. Des portraits de femmes restées “sur le carreau” quand le choix de leur vie ne leur appartient pas tout à fait. Voici le sens du deuxième roman de l’écrivaine marocaine Nicole Elgrissy. Avec humour, pour alléger quelque peu les lourds sujets, elle nous raconte la vie de celles dont elle a croisé la route. Parmi ses amies, sa famille, ses voisines, elle a vu ces chaînes invisibles qui les liaient à un mari médiocre pour le mieux et violent pour le pire. C’est un peu de son histoire aussi, elle qui s’est retrouvée un jour “sur le carreau” avec ses enfants. S’en sortir? S’échapper? Comment l’envisager quand tout est fait pour les rendre dépendantes et quand la société et ceux qui sont censés nous protéger n’écoutent pas leurs plaintes? On peut se débattre entre des élans de liberté bien légitimes et le poids de l’incontournable paraître, ou renoncer. Nul doute que le pouvoir est exclusivement réservé à l’homme. A la femme de faire avec! Avec “Dames de cœur sur le carreau”, Elgrissy s’adresse à toutes celles qui s’avouent dépitées par une vie pleine de troubles. Peut-être que ce livre sert à dire stop? A trouver la force de mettre fin à un quotidien qui ressemble plus à une pièce de théâtre. Mais ici, les hommes ne sont pas les seuls fautifs. Mères ou belles-mères portent aussi la responsabilité d’une vie gâchée. La religion fait également partie de l’histoire. De confession juive, cette native de Casablanca a comme une certaine nostalgie des temps pas si lointains où les religions savaient cohabiter. Ce temps où l’on ne parlait ni de tolérance, ni d’intégration, puisque ces questions, dont le monde ne cesse de débattre aujourd’hui, étaient naturelles. On vivait ensemble. Point.
Entre tout cela, il s’agit également d’une déclaration d’amour au Maroc. A son pays où elle a préféré rester. Son 1er roman déjà, La Renaicendre ou les Mémoires d’une Marocaine juive et patriote, défendait l’identité toute particulière des Marocains, qu’ils soient musulmans ou juifs, faite de solidarité et d’hospitalité. Une manière de revenir un peu au temps de son enfance. Avant l’exode.
Stéphanie JACOB
 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc